M’aimes-tu toujours ?

IL y a tant d’années que nous sommes ensemble

Que le temps qui s’écoule est comme une habitude

Cela m’effraie parfois à tel point que j’en tremble

Craignant que tu n’éprouves un rien de lassitude.

Aux temps des premiers jours l’amour était tout neuf

Brillant comme un métal qui eût été poli

Il attirait vraiment comme attire un sou neuf

La patine du temps ne l’a-t-elle assombri ?

Les saisons qui passèrent amenèrent leur lot

De joie et de bonheur, mais aussi de souffrance

Nous restâmes unis emportés dans le flot

Pour ne pas transgresser le voue de notre alliance.

Les sillons, un à un marquèrent nos visages

Tandis que notre peau mollissait doucement

Et quand, de nos vingts ans, nous voyons les images

Il me semble te voir soupirer tristement.

C’est pourquoi mon esprit se pose une question

Car si mon coeur pour toi brûle d’un même feu

Il aimerait savoir dans quelle proportion

Bat le tien, dis- le moi : m’aimes-tu donc un peu ?

2 réflexions sur “M’aimes-tu toujours ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s