En route vers la Pentecôte ( 2me partie)

 

 

OIP3IQBS282.jpgREZT

La Paix de l’âme

Ô Esprit-Saint, Dieu d’amour et de Paix, je vous adore, présent dans mon âme, et vous supplie d’établir en moi votre Paix. Cette Paix  que Jésus souhaitait avec tant d’amour à ses apôtres au lendemain de sa Résurrection. Cette Paix, condition de toute vie d’intimité avec le Christ et avec le Père. Condition et couronnement, tout à la fois, de votre action sanctificatrice dans les âmes.

Nous vous supplions, Ô Saint-Esprit, par l’intercession du Coeur Immaculé de Marie, Reine de Paix, donnez-nous l’humilité du Coeur, et la parfaite fidélité à vos saintes inspirations, afin qu’après avoir goûté dès ce monde votre divine Paix, nous puissions par Vous, en jouir pleinement dans le ciel pendant l’éternité.

thAI1K3ATQ

 

La Charité Fraternelle

Ô Esprit-Saint, par qui nous viennent toutes grâces, daignez, nous vous en supplions, embraser  nos coeurs de la divine Charité. Donnez-nous de nous faire tout à tous, de nous réjouir avec ceux qui sont dans l’allégresse, de pleurer avec ceux qui pleurent, afin qu’après avoir été fidèles en ce monde au précepte d’amour du divin Maître, nous méritions encore de jouir avec Lui, dans l’éternité, de l’amour du Père.

Ô Esprit-Saint, qui disposez toutes choses avec force et suavité, daignez répandre dans nos âmes Votre  esprit de douceur et de charité, afin que morts à nous-mêmes et à tout ce qui passe, et soucieux uniquement de la gloire de Dieu et salut de nos frères dans le Christ, nous ne vivions plus que selon vos saintes inspirations, à l’exemple de Jésus et de Marie, pour la plus grande gloire du Père.

thrush-2265689__340

La Pureté de Coeur

Ô Saint-Esprit, Dieu de Sainteté  et de Pureté

Ô Feu Divin qui embrasez les coeurs des Bienheureux

Venez, nous vous en supplions et consumez en nous tout ce qui déplait à vos regards divins, afin que purifiés de toutes affections, délivrés de toutes attaches au pêché, nous puissions avec Jésus et Marie glorifier le Père à jamais, par vous, Ô Esprit Divin qui vivez et régnez avec Lui et le Fils dans l’éternelle Félicité.

AMEN   ALLELUIA

b13e1a06.pngOIUYTYRT

 

En route vers la Pentecôte ( 1ère partie)

 

Esprit de Piété

Ô Esprit-Saint, Esprit du Fils, qui n’avez jamais cessé, durant leur pèlerinage  terrestre d’animer les coeurs de Jésus et de sa Sainte Mère du plus pur amour à l’égard du Père daignez nous embraser, nous aussi, du même amour tendre et filial..

Ô Vous, par qui il nous est donné d’appeler Dieu du doux nom de Père et d’être en toute vérité ses enfants, faites que nous nous appliquions à nous montrer de moins en moins indigne d’un Père si bon et si miséricordieux.

Et qu’après l’avoir aimé de tout notre coeur en ce monde, nous puissions encore et par Vous, le glorifier en son unique Fils pendant l’éternité. Esprit de Piété Vient en nous  et rend nous meilleur.

b13e1a06.pngOIUYTYRT

Esprit de Force

Ô Esprit-Saint, Dieu de Lumière et de Force, qui opérez toute chose dans les âmes, et sans lequel nous sommes incapables même d’une bonne pensée.

Ô Vous , par qui les Apôtres et les Martyrs ont lutté et se sont sacrifiés pour l’amour du Christ et la plus grande gloire du Père, daignez opérer aussi en nous et par nous, toute œuvre de sainteté, afin qu’après avoir été, nous aussi, les témoins du Christ en ce monde

Nous puissions, en Lui et par Vous glorifier à jamais le Père dans la bienheureuse éternité. Esprit de Force vient en nous et rend nous meilleur.

 Esprit de Sagesse

Ô Esprit de Sagesse, daignez embrasser mon coeur de votre amour et illuminer les ténèbres de mon esprit de votre divine lumière ! qu’uni toujours  plus étroitement par vous à Jésus, mon sauveur, je lui sois comme une « humanité de surcroit » et, qu’à son exemple, je n’aie plus de vie ni de pensée que pour l’unique gloire du Père et du Fils

Ô Feu divin, Amour substantiel du Père et du Fils, consumez en moi tout ce qui s’oppose encore au règne de votre divine Sagesse que, libre de l’illusion et de toute erreur, mon esprit mette toutes ses complaisances en Dieu seul, et qu’ainsi se réalisent en mon âme tous les desseins de la divine miséricorde. Esprit de Sagesse vient en nous et rend nous meilleur.

OIP3IQBS282.jpgREZT

Qui suis-je ?

Moi qui ne suis qu’un brin d’hysope dans la main

Du Seigneur tout-puissant qui m’octroya la grâce

Je puis, si mon dessein  est pur devant sa face

Purifier autrui passant sur mon chemin.

 

 

Je puis, si ma prière est de celles qu’allège

L’Humilité du poids d’un désir languissant,

Comme un païen peut baptiser en cas pressant

Laver mon prochain, le blanchir plus que la neige.

b13e1a06.pngOIUYTYRT

Prenez pitié de moi , Seigneur, suivant l’effet

Miséricordieux de vos mansuétudes

Veuillez armer mon coeur, coeur aux épreuves rudes

Que le zèle pour Votre maison soulève.

 

Faites-moi  prospérer dans mes vœux charitables

Et pour cela suivant le rite respecté

Gloire à la Trinité durant l’éternité

Gloire à Dieu dans les cieux les plus inabordables.

 

Gloire au Père,  auteur et gouverneur de tout

Au Fils, créateur et sauveur, juge et partie

Au Saint-Esprit, de Qui la lumière est sortie

Par Quel ainsi qu’une eau lustrale mon sang bout.

 

Moi qui ne suis qu’un brin d’hysope dans la main du Seigneur.

 

 

 

Le Chat et la Fleur

Le-chat-Calico

Un Chat  était amoureux fou d’une Fleur

Il tournait tout le jour

Tout au tour

Il respirait son bon parfum.

rose-rouge

Il lui miaulait la sérénade

Mais la Fleur restait indifférente

Au beau chant d’amour

Du Matou.

cat-800760__340

Comme il ne sortait plus

Comme il ne mangeait plus

Comme il ne buvait plus de lait

Les amis du chat supplièrent la Fleur.

cat-4584673__340

« Faites-lui un signe »

Ne désespérez pas notre Minou.

La Fleur avait bon coeur

Pour réjouir le Chat

Elle ouvrit ses pétales.

OIP (2)

Et fit entendre un doux « ronron »

Depuis ce jour, il existe une fleur

D’une espèce nouvelle et très rare.

OIP (1)

La Fleur d’amour.

 

 

 

 

 

Soupirs

Je n’ai pu t’adresser un regard, un sourire
Tu es partie trop vite et sans me prévenir
Immense est mon regret, Je voudrais te le dire
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

thrush-4325038__340

Ton départ hante ma vie. Pour combler ton absence
Sans cesse je remue de précieux souvenirs.
Je trouve un réconfort en trompant ma souffrance
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

thrush-2265689__340

Mes plus tendres pensées vont vers toi dès l’aurore
Je t’appelle et te parle avant de m’endormir
Et bien étrangement ta voix me berce encore
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Jeanne10

A quoi bon parler

Vous parler ? Non.

Je ne peux pas.
Je préfère souffrir comme une plante,
Comme l’oiseau qui ne dit rien
Ils attendent. C’est bien.

Puisqu’ils ne sont pas las d’attendre
j’attendrai, de cette même attente.
Ils souffrent seuls. C’est bien.

On doit apprendre à souffrir seul.
Je ne veux pas d’indifférents prêts à sourire
Ni d’amis gémissants. Que nul ne vienne.

La plante ne dit rien. L’oiseau se tait. Que dire ?
Cette douleur est seule au monde, quoi qu’on veuille.
Elle n’est pas celle des autres, c’est la mienne.

Le mal a une  feuille . qu’ignore l’autre feuille?
Et le mal de l’oiseau, l’autre oiseau n’en sait rien.
On ne sait pas.  Qui se ressemble ?
qu’importe. C’est bien.

Il me convient
De n’entendre ce soir nulle parole vaine.

J’attends,  comme le font derrière la fenêtre
Le vieil arbre sans geste, et l’oiseau muet.

Une goutte d’eau pure, un peu de vent, qui sait ?
Qu’attendent-ils ? Nous l’attendrons ensemble.
Le soleil leur a dit qu’il reviendrait, peut-être.

Et Dieu me dit: Je serai toujours avec toi.

Alors j’attends, c’est bien.

StPierre à CAPHERNAUM

Je me rebelle

Sur la voie parallèle
Au chemin de la vie
Et comme hors du circuit
Parfois je me rebelle
Voyez tous ces visages.
Ils ignorent le mien.

OIPUWWVQ2U6

Tel est mon paysage. Et tel mon quotidien.

insomnia-1547964__340

Alors qu’eux et j’enrage
Et j’en perds mon langage.

Alors qu’eux se côtoient
Et sans fin se coudoient

OIPNOXEPQUW

Et dedans ce brassage
Ils s’échinent, ils festoient
Ils prospèrent, ils déchoient
Ils s’étreignent, ils guerroient
Se pourvoient
Se fanent… ou verdoient.

th09IMBG2I.jpgpo

Tout ce monde tournoie.
Et moi… je merdoie
Sur ma voie parallèle
Au chemin de la vie
Et comme hors du circuit
Parfois je me rebelle.