La Passion du Christ

Il s’était retiré avec ses disciples au jardin des oliviers

Où ils devaient intensément prier.

Seul, il ira à Gethsémani

Là, Il prie le Père et invoque le Saint Esprit.

A son retour, Il trouva les disciples endormis.

thIBWZYGTD

Il les réveilla et leur dit :

Veillez et priez avec moi

Invoquez Dieu, ayez la foi.

Soudain, dans le noir, une lumière de bois jaillit

Jésus est arrêté, livré par Judas, on le saisit

thN2D6REN2

On l’emmena devant le tribunal des juifs.

Or Il était le Roi des Juifs

Puis il est conduit chez Ponce Pilate

Qui lui posa des questions écarlates.

thK73QQXWH

 

A la fin, Barabas fut libéré à tort,

Lui, fut condamné à mort.

Ainsi commença son chemin de croix

Surveillé par des soldats qui se sentaient rois,

Il fut frappé, flagellé et torturé.

On lui porta une couronne d’épines

thLFBDPPQR

Puis Il fut chargé de sa croix.

Direction le calvaire.

Sur le chemin Il tomba trois fois

thZ1OVY039

Finalement, il arrive à Golgotha

Là il avait atteint  son oméga

Tout devrait s’accomplir selon les Ecritures.

Il fut cloué sur une croix

Au dessus de laquelle était écrit ceci :

I N R I qui signifie

C’est Jésus le Roi des Juifs

Jesus Crucifixion 1

Les soldats se moquèrent de Lui

Ils tirèrent ses vêtements au sort.

Or femmes et enfants pleuraient son sort

A un moment, Il demanda à boire,

On Lui tendit une éponge imbibée de vinaigre

Ces soldats avaient un esprit maigre.

thZ5D8P15E

A midi, l’obscurité s’abattit sur toute la terre,

Jusqu’à trois heures, tout était sombre et ça faisait peur.

Tout à coup, Il cria très fort

Eloi,Eloi lama sabaktani et expira….

Tour est fini, tout est accompli.

th502YJJIR

A sa mort, il eut un tremblement de terre

Le rideau du temple s’était déchiré en deux,

Descendu de la croix il fut mis  dans un tombeau

thJDXAC657

Il venait de s’immoler sur le calvaire

En sacrifice pour sauver le monde.

 

Bon Vendredi Saint dans la pénitence et le recueillement.

 

 

 

 

 

Ma dernière visite à Notre Dame de Paris le 13 Octobre 2015

DSCN0621Pour me refaire au Grand et me rélargir l’Âme

A Notre-Dame

Souvent je suis allé voir la vieille Basilique

Puissante et magnifique

Ainsi que sa patronne, a sa tête gothique

La vieille église  attache une gloire mystique

DSCN0638

Légendes d’autrefois, merveilleuses histoires

Ecrites dans la pierre, enfers et purgatoires,

Dévotement taillés par de naïfs ciseaux

Piédestaux du portail, qui pleurent leurs statues

Licornes, loups-garous, chimériques oiseaux

DSCN0636

Les roses des vitraux, en rouges étincelles,

s’écaillent brusquement, et comme les prunelles,

s’ouvrent toutes rondes pour voir

Les splendeurs du soir

DSCN0630DSCN0631DSCN0635DSCN0634

Car les  angles du ciel, du reflet de leurs ailes,

Dorent de tes murs les ombres solennelles

Et le Seigneur habite en toi.

DSCN0637DSCN0633DSCN0626

A  Cette visite, on se sent battre au coeur quelque chose,

L’on est pieux et plein de Foi !

DSCN0632

Que c’était Grand , Que c’était beau !

Le 15 Avril 2019 Notre Dame a brulé2019-04-15-POURNY-Michel-Incendie-N-D-109-1024x678

fleche

Notre  Dame a brulé

Ah si mes larmes avaient pu éteindre l’incendie

J’ai pleuré toute la nuit

Notre Dame a pleuré !

 

La France était en flammes

Esméralda s’est réveillé

Les misérables aussi

Paris n’a plus d’histoires

Notre Dame a pleuré !

 

Il faut se réveiller à nouveau

DSCN0643

 

Paris a pleuré, quelle tristesse

Notre Dame a brulé

Je pleure aussi sur ma vie passé

Notre Dame sera reconstruite

Mais moi je ne la verrai plus.

 

 

 

 

 

 

 

Le Temps : ce (Vieil homme) qui passe

th60OTICIMDu Temps qui passe,

Regardons après lui :

Il ne laisse sur sa trace

Que le néant et l’oubli.

hourglass-1875812__340

 

A tout détruire il s’évertue,

Profitons bien des instants :

Bien avant qu’il nous tue,

Mes amis, tuons le Temps.

man-95720__340

 

Ce vieillard, cruel moissonne

Les plus illustres talents ;

Il ne ménage nulle personne :

Ne ménageons point le Temps.

thAI1K3ATQ

 

Dans sa course meurtrière,

S’il lève sa faux sur nous,

Ne faisons point de prière

Pour échapper à ses coups .

thGBZVMF4H

 

Abandonnons lui sa proie,

Mais, en redoublant nos chants,

Eternisons à jamais notre joie,

Et nous survivrons au Temps.

 

L’Habitude

La tranquille Habitude aux mains silencieuses

Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;

Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres

Et leur verse sans fin ses huiles  oublieuses.

mains 2

Les  plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,

Désireux de durer pour l’amour qu’ils contiennent,

Sentent le besoin cher et dont il s’entretiennent

Devenir, malgré eux, moins farouches et plus tendres.

mains3

 

Et chaque jour, les mains endormeuses et douces,

Les insensibles mains de la lente Habitude

Resserrent un peu plus l’étrange  quiétude

Où le mal assoupi se soumet et s’émousse.

mains 1

 

Et du même toucher dont elle endort la peine,

Du même frôlement délicat qui repasse

Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,

Comme un reflet, dans un miroir, toute peine.

 

 

 

Un mot, un regard, une larme.

Un mot, un regard, une larme,

Un geste, un soupir me désarme,

Mais ma fierté reste debout,

Et quand on  s’obstine sans terme

Et que dans ses torts on est ferme,

Je n’ai plus à céder du tout.

 

Je puis comme un autre sans crainte

Mettre à couvert ma dignité;

Je ne descends pas à la plainte,

Mais je méprise aussi la feinte

Et supprime l’intimité.

 

Mon coeur est rempli de faiblesse

Mais ne sait pas être importun ;

Si quelqu’un l’offense et le blesse,

Il se ferme, se tait et laisse

Agir à son aise chacun.

 

Jamais, sitôt qu’on le soupçonne,

Jamais il ne retient personne,

Et ne plaide pour son honneur.

Qui de lui pense mal ou doute

Est libre ; mais coûte que coûte,

Ne compte plus dans son bonheur.

 

 

L’Âme

 

39d63711

Notre âme est un soleil qui resplendit en nous.

Flamboyante inconnue, à travers la prunelle

Elle darde l’éclat des feux qui sont en elle

Vous éblouit, vous trouble en se fixant sur vous.

Imágenes-Animadas-Del-Sol-femenina

Elle éclot nos pensées et les parfume tous,

Et mûrit dans nos coeurs, lumière solennelle,

Atome détaché de la flamme éternelle,

Les plus belles moissons et les fruits les plus doux.

90-insolite-36

Les nuages des sens parfois la  découronnent,

Les brumeuses vapeurs du doute l’environnent,

Mais elle est toujours là sous ce brouillard humain.

image5

Et lorsqu’à l’horizon de la vie elle tombe,

Large et pâle au couchant, dans la nuit de la tombe,

C’est pour y préparer son brillant lendemain !

DSCN0896

 

 

 

 

 

Le Présent s’embellit du Passé

DSCN6780Quand je me dis le soir sous mon toit solitaire,

J’ai fait ce jour encor le bien que j’ai pu faire

Mon coeur s’épanouit, j’éprouve en un tel instant

Une céleste joie, un saint ravissement.

DSCN6733

Et ce plaisir divin souvent se renouvelle;

Le temps n’en  détruit pas le souvenir fidèle,

On en jouit toujours; et dans l’âge avancé,

Le présent  s’embellit des vertus du passé.

DSCN6750

Du temps, vous le voyez, j’ai senti les outrages ;

Déjà mes yeux éteints sont chargés de nuages ;

Mon corps est affaissé sous le fardeau des ans :

Mais, sans glacer mon coeur, l’âge affaiblit mes sens .

I12

J’embrasse avec ardeur les plaisirs qu’il me laisse

De coeurs contents de moi j’entoure ma vieillesse ;

Je m’occupe, je pense, et j’ai pour volupté

Ce charme que le ciel attache à la bonté

IMG_0900

Jeanne22