Le Coeur : organe fragile

thrush-2265689__340 

Le Coeur permet d’unifier tous les aspects de la personne, puisque c’est l’organe à travers lequel l’amour se canalise, à travers lequel on comprend l’incompréhensible et on pardonne l’impardonnable.

N’importe quel changement déclenche des  comportements primitifs et si ces changement sont grands, ils peuvent durer assez longtemps, modifiant ainsi la personnalité jusqu’à changer la manière de prendre des décisions et d’agir au niveau émotionnel.

De plus, notre coeur est le centre duquel émanent les plus émotions authentiques et puissantes, les mêmes qui, mal régulées, peuvent provoquer des dommages irréversibles comme des maladies cardiaques.

Quand les émotions basiques sont déséquilibrées, et que la crainte ou la tristesse sont très présentes, une répression répétée peut avoir un impact sur les besoins expressifs de cet organe, générant alors une surcharge émotionnelle.

Les problèmes de coeur se manifestent sous forme d’arythmie, de palpitations, .d’infarctus, de pouls faible, de tension sanguine et de tension dans la poitrine

( Je parle en connaissance de cause )…

Parfois, les maux n’entrent pas par le corps  mais par le coeur.

Pour éviter tous ces maux, ne laissons pas notre coeur solitaire.

Il n’est point de solitude plus affreuse que celle de l’homme sans amis. Vivre sans exciter quelque affection et sans en éprouver soi-même, être heureux sans rien ajouter au bonheur des autres,

Souffrir sans pouvoir goûter le baume de la pitié, c’est un état plus triste mille fois que la solitude.

la tristesse vient de la solitude du coeur. La solitude est la nuit de l’âme, la plus discrète amie de nos larmes.

Ne laissons notre coeur solitaire. Les coeurs tendres ne peuvent pas rester seuls, ils s’attirent, ils s’appellent les uns les autres.

Jeanne19

Mon Coeur

thQ7VZ39CF

Mon coeur est plein de compassion

Attendri par tous les maux d’autrui

Attristé par la moindre émotion

A la simple découverte de leur vie.

23

Mon coeur est assailli de sentiments

De grands chagrins incontrôlés

De se sentir aussi souvent impuissant

Face à tant de misères sans pitié.

DSCN6027

Mon coeur est submergé de douleurs

A la simple vue de gens souffrants

De cette vile cruauté des tirailleurs

Tyrannisant hommes, femmes et enfants.

DSCN5937

Mon coeur est scandalisé par le dégoût

Face à tant d’apathie, d’ignorance

De tous ceux vivants leur vie, malgré tout

Préférant réduire leur conscience au silence.

OIP (9)

 

 

 

La Haine raciale

OIF (1)

Pourquoi tant de haine

Pourquoi tant de cris

Dans ce pays sanglant

Ce pays tant meurtris.

American flag waving with the Capitol Hill in the background

Les races  se font la guerre

Alors qu’on est tous frères

Nous sommes faits  de chair et de sang

th (2)

Pas le même passé, mais le même présent

Acceptons nos différences pour pouvoir avancer

Non dans l’indifférence, mais dans le plus grand respect.

th06KIVNYN

Face à la mort, pas de couleurs.

on est égaux en droit

Face à la maladie, pas de couleurs

thGBZVMF4H

on est   égaux en droit

Dans la détresse, nous n’avons pas le choix

On subit, car ainsi est la vie.

OIF (2)

Dans les pays lointains, les pays éloignés

Du chemin tout terrain,

Au plus vertes vallées

Je veux entendre des rires dans toutes les contrées,

  Haïti, Jamaïque, Afrique

Amérique.

dance-3762544__340

Je plante le drapeau blanc, le drapeau de paix

OIP (4)

S’il ne devient pas rouge sang

Eh bien j’aurai gagné

drapeau-paixBien sûr, c’est dans ma tête

Même si certains s’entêtent

J’ai bon espoir un jour de voir grandir l’Amour.

 

Ô Toi

Toi, c’est un mot

Toi, c’est une voix

Toi, c’est tes yeux et c’est ma joie.

coR3UGzRUp7FLeNRBpKxvq4URwY@550x483

Toi, c’est si beau

Toi, c’est pour moi

Toi, tu es là et j’y crois.

Toi, c’est le soleil

tropical-1651426__340

Toi, c’est mon printemps

Toi, c’est merveille de chaque instant.

 

Toi, c’est le présent

Toi c’est le bonheur

bonheur_013

Toi…. hélas c’est distant

Toi…. hélas c’est changeant

Toi…. hélas c’est rêvant et esquivant.

Toi…. hélas c’est pensant

Toi ….hélas c’est taisant

Toi…. hélas c’est tristesse qui me prend.

flash-3087117__340

Toi,  c’est fini

Fini ? Pourquoi ?

Toi, c’est le vide dans mes bras

Toi, c’est mon soleil qui s’en va

Et moi, je reste, pleurant tout bas.

th17H1EEAK

 

 

Ma Vision Sereine

Qu’importe si la nuit m’emportera le souffle

Sur les chemins de l’âme, je rêverai  serein

Par les chants, tu seras le veilleur de mes gouffres

Enjambés par l’élan enfantin

Ô délicieux secrets

cat-800760__340

Mélange insoupçonné de mes songes idylliques

En éternels étés, je volerai austère

Habité de la force et par celle des choses

Que le monde hypocrite donne à ses congénères

Ô Tendresse ennemie

thAI1K3ATQ

Mon pas décroit dans le crépuscule de vivre

Sous la cruauté d’un ciel gris

Malgré l’indifférence et l’odyssée souterraine

Mon corps, vieux navire traverse l’année

En fendant les flots de l’espérance

Pour atteindre l’autre rive

  Voir Son Dieu  Ami et baigner l’âme dans le bleu de ces cieux.

 

 

.

Chant d’oiseau

 

J’ai attrapé un chant d’oiseau

Je l’ai mis dans ma poche

Il en sort un refrain de paix

Qui fait trêves de mes regrets.

bird-3537242__340

J’ai rapporté de tous les pays visités

Un peu de leurs parfums sauvages

J’ai rapporté couleurs et fleurs de Mai

Et les ai mises en un bouquet.

bouquet-748750__340

J’ai emporté dans mes voyages

Et ta présence et ton visage

Et c’était comme un cadeau des cieux

Car étant seul, j’étais deux.

 

Le baiser du Chameau

DSCN6755

Jeanne et le Sphinx

DSCN5988

Te Connaître

Puisqu’il me semble quelquefois

Que je t’ai toujours bien connu

Je sens parfois au fond de moi

Que je peux toujours te connaitre.

Le-chat-Calico

Même lorsque les choses indicibles.

Auront toutes été prononcées.

Lorsque le vent de l’au-delà

Aura arrêter de souffler.

Même lorsque  les bruits se seront atténués.

Lorsque la pluie des jours de gris

Se sera enfin écoulée. 

OIP.jpguyt

Puisqu’il me semble quelquefois

Que je t’ai toujours bien connu

Je sens parfois au fond de moi

Que je peux toujours te connaître.

thBLQSFB4C

Quand la nuit aura avalé

Les orages qui se sont dispersés

Le tremblement et le grondement

De nos discussions passées

Quand le soleil aura percé

La fraicheur des nouvelles résolutions,

Fatigué d’avoir trop tourné.

56

Puisqu’il me semble quelquefois

Que je t’ai toujours bien connu

Je sens parfois au fond de moi

Que je peux toujours te connaître.

Jeanne23