Conseils d’une Ancienne aux Jeunes

Tu sais que la vie est un cadeau que Dieu nous a donné
Un cadeau qu’on doit accepter, ni échangeable, ni remboursé
On te le donne à la naissance, on te le reprend à la mort
Entre temps, trace bien ton chemin, pour n’avoir aucun remord.

La vie peut te sembler longue et courte au fil des mois
Une chose est sûre c’est qu’on ne la vit qu’une fois
Donc autant vivre juste et bien, l’esprit reposé
Grandir et mûrir dans la raison d’année en année.

La vie peut-être injuste est cruelle par moment
Le danger moral et physique te guète à chaque tournant
Expérience faite, je sais que des larmes doivent couler
Mais pour être fort dans la tête, apprend à les refouler.

La vie te tend des pièges et te pousse à l’erreur
Tu devras faire des choix, mais ne tombe pas dans des leurres
Car tu pourrais te tourner vers de paradis incertains
Des illusions oniriques qui ne te mèneront à rien.

Oui peut-être ta vie est morne et a besoin de gaité
Sois sûr que ce n’est dans la drogue que tu vas la trouver
Ni dans la fumée, ni dans rien, le bonheur n’est point là
Alors, fais comme moi, n’y touche pas et cherche au bon endroit.

Tu sais que dans la vie, le bonheur n’est pas si loin
Ouvre tes yeux et ton cœur et tu verras déjà bien
Que chaque moment dans ta vie et propice au développement
Et que pour avancer il faut vivre pleinement chaque instant.

Carpe Diem, disait l’autre, met a profit l’instant présent
C’est cueillir le jour pour y mordre à pleine dent
La vie est courte et tellement de choses méritent d’être vues
Pour passer de l’autre côté, serein d’avoir bien vécu.

Respecte les anciens car leur voix est sage
Même si les années ont marqué de rides leurs visages
Car ils ont vécu déjà longtemps et beaucoup plus que toi
Et que grâce à eux dans la vie, moins téméraire tu seras toi.

Sache dans la vie, anticiper et vivre au jour le jour
À l’école comme au travail, ne te fait pas prendre de court
Mais n’oublie pas de vivre à fond les moments présents
Car une vie bien menée est une vie de travail et de divertissements.

Je finirai avec une phrase imprimée dans ma mémoire
Une phrase courte mais profonde qui terminera mon histoire
Alors écoute bien, je ne vais pas te la répéter
« Ta vie est trop belle pour être gâchée…

Jeanne19

 

Le bonheur ? Où le trouver ?

OIPXUUIUSRM

Où trouver le bonheur ?
Chacun sa réflexion
Devenir voyageur
Est-ce la solution

Avoir son bout de terre ?
Et dessus sa maison
Enfin propriétaire
Est-ce la meilleure façon

heart-2081672_960_720

Que dire sur les affaires ?
Qu’il ne faut pas manquer
Celles qui sont peu chères
Les autres qu’on doit chercher

Tout ce qui doit changer
Pour pouvoir vivre mieux
C’est le système entier
Qui nous rend malheureux.

On attend les vacances
Celles qui sont programmées
Et là dans l’insouciance
C’est pour se reposer

OIPAPXZ35E6

Mais laissons donc parler
Tous ceux qui par la foi
Sur Dieu ont tout misé
Ne le regrettant pas

Pour eux, c’est avec lui
Qu’ils sont vraiment heureux
Disant que cette vie
Les rend toujours joyeux

Choisir le matériel
Pour satisfaire son coeur
C’est oublier l’essentiel
Que donne le seigneur

 

 

Pensée du jour

La bonne humeur

OIP.jpggfr

 

La bonne humeur met en fuite toutes les peurs
Qu’elle demeure notre fidèle amie, cette fille du bonheur
La bonne humeur saisit les beautés de cette réalité
Rend le sourire sur le visage de notre vérité
La bonne humeur, belle de nos jours
Prend soin en notre âme de son amour.

Jeanne23

Cette Joie

th

Qu’elle est belle la Joie ! Nous voulons l’inviter
Viens chez nous c’est la fête ! C’est pour tout oublier
Aussi vite repartie, on attend ton retour.
Mais pourquoi n’es-tu pas avec nous tous les jours ?

 

J’aimerais te garder que tu sois toujours là
Pas seulement de passage  Viens habiter en moi
Que ce soit maintenant sans attendre demain
Trop souvent je t’ai vue et aperçue au loin.

Je t’ai bien recherchée à travers ce monde
Mais pourras tu te plaire dans ce coeur qui s’inonde
De choses que la terre ne peut satisfaire
Mais regarder vers le ciel et saisir la lumière.

StPierre à CAPHERNAUM

Alors tu es venue pour ne plus me quitter
La joie, la joie d’en haut  tu as pu t’installer
Et si parfois j’ai peur sans cesse tu me rappelles

thXPUQUWFK

Que Dieu m’a donné des valeurs éternelles

 

L’attente

Les années se transforment en jours
Mais les jours restent sombres
Rêvant d’une vie comme les autres
Un peu d’amour.

Ma vie si compliquée
Des rêves inachevés
Des rêves jamais réalisés
Et pourtant tant espérés.

L »attente me pousse à écrire
Je ne peux plus sortir
Enfermée dans ma maison
Comme si j’étais dans une prison.

Certains actes sont irréparables
Les jours sont semblables
Personne ne m’entends
Personne ne me comprends.

Des souvenirs qui inondent mes pensées
M’empêchant d’avancer
Marre de souffrir
Envie de mourir.

Tant de larmes
Les larmes qui coulent sur mon visage
Mon coeur qui fait naufrage
Je n’ai aucune force de retenir mes larmes.

Je suis assise ici
triste et solitaire
Plus envie de me taire
Je ne veux plus de cette vie.

Au fond de mon regard
On peut lire la douleur
Je souffre de mon malheur
Ma vie est comme de l’art.

Je suis perdue
Ma misère me tue
Je pleure de mon sort
Tout ce qui me vient à l’esprit est la mort.

Du mal à retrouver le sourire
Je ne peux qu’écrire
Tout est fini
Marre de vivre

A force de m’ennuyer
Quelqu’un viendra me réveiller
Ouverte sera la  porte
Je serai morte!

jeanne(ParDamYsa)p1

Ô désespoir écoute mon Cri !

Désespoir

Vois-tu ce qui sommeille en moi
Vois-tu l’eau qui a coulé sous mes pieds
Vois-tu mes mains qui inspirent
Vois-tu mes yeux dans les tiens
Vois-tu ma bouche qui dicte mes mots
Vois-tu la création dans ma tête
Vois-tu mon mur d’expression ?

240_F_196210700_M9EZICHlXCzCZFZyOduq7SXJ9mEOWAuj

Désespoir

Vois-tu les murmures de mes maux
Vois-tu mes larmes qui coulent en silence
Vois-tu mon coeur qui bat la mesure de mon âme
Vois-tu le cri de mon être
Vois-tu la liberté qui coule dans mes veines
Vois-tu la femme que je suis ?

Jeanne 17

Ma Destinée

Comme l’eau stagnante d’une rivière morte
L’histoire d’une vie qui me reporte
De l’espoir aux démons que je supporte
Je hante mon quotidien, simple cloporte
Une étincelle émotionnelle qui se nourrit d’un rien
Une addiction virtuelle qui me maintient

OIP

Jamais je ne pourrais sortir de ces entretiens
Un sourire, un geste maladif je me contient.
Au fond de moi comme un trésor de vie
Sublimer cet espoir, une question de survie
Ô combien admettre son manque d’envie
Que ce jour là enfin arrive, ma destinée sans son avis.

Jeanne10