C’est quoi le Bonheur ?

Le Bonheur passe-t-il obligatoirement par la réalisation de projets de vie ? doit-on donner un sens à sa vie pour être heureux?

Il s’agit à mes yeux d’une fausse idée qui amène bien des gens à rechercher son bonheur à travers une carrière professionnelle, la maternité, l’argent ou même une activité passagère.

Tout ce que l’on peut y trouver est éphémère et ne mène pas à un bonheur durable.

Celui-ci ne peut se révéler que dans cette part de soi qui nous anime et qui ne change pas. Indépendamment de notre âge ou de tout autre facteur, il y a en chacun, cette présence immuable et silencieuse qui se  déploie lorsque le mental hyperactif daigne s’apaiser Aucune connaissance, réflexion ou analyse ne permet d’y accéder, cette présence ne peut surgir  que du silence intérieur. Elle est  notre nature profonde et intemporelle.

 

 

Le Bonheur authentique est modeste et sans ambition, il n’a rien de spectaculaire, mais il est profond et rien ne peut l’altérer.

Le bonheur ça n’est rien de plus qu’être là, où que la vie nous mène, pleinement dans le présent.

Le Bonheur ne se crie pas, il est un parfum qui se révèle en tant qu’émanation de notre essence. Il est inconditionnel et ne dépend de rien ni  de personne d’extérieur.

Nul besoin de donner un sens à sa vie pour être heureux. La Vie n’a de sens que d’être vécue. Toute  quête de soi à travers l’action est un échec programmé, car elle renforce  l’Ego qui se complait dans la compétition et se nourrit de la considération d’autrui.

Nous ne sommes pas le fruit de nos actions et la performance n’a jamais été source de bonheur durable.

L’être qui cherche à orienter sa vie afin de trouver le bonheur, s’égare totalement, car le bonheur n’est pas l’aboutissement d’un parcours ou d’une réalisation, mais seulement l’émergence de sa profonde nature.

 

Le Malheur n’est pas une absence de bonheur, mais l’action de le chercher là où il n’est pas. D’ailleurs le simple fait de le chercher rend forcément malheureux. On ne peut trouver à l’extérieur ce qui ne demande qu’à s’exprimer tout au fond de soi.

Le bonheur n’est pas à comprendre, mais à vivre tout simplement. La personne qui tente de le conceptualiser, de le mentaliser ou de le projeter ne fera que s’en éloigner, et dans sa quête éternellement insatisfaite, elle s’efforcera de le trouver dans tout ce qui se passe et ne dure jamais.

Une Vie saine trouve évidemment son équilibre entre l’être et le faire

Mes propos ne sont pas une invitation à la passivité. J’évoque un ordre naturel des choses, en soulignant cette croyance erronée que l’action est à la source de tout épanouissement

Le Bonheur ne découle pas de nos actions , mais devrait en être le moteur, car l’action  juste prend toujours racine dans l’être profond.

 

 

 

 

 

Fuir la Solitude

Dans la triste absence de tout ce dont le coeur a besoin, lorsqu’on  se trouve seule à regret, on n’a d’autres ressources que de s’occuper comme on peut. Coucher ses propres idées sur  une page blanche, de les partager. Hélas,  je suis jugée et incomprise par mon entourage qui  me tient des discours culpabilisants et voire même moralisateurs .

Mais heureusement il y a les amis qui aident moralement et soutiennent .

Dans cette vie inquiète, au milieu de la contrainte des devoirs et des affaires, au déclin de mon existence, je veux me rappeler l’ombre de mes joies évanouies, l’ombre des jours de ma jeunesse, où je trouvais mon bonheur dans la solitude, où je n’entrevoyais pas de  refuge plus doux que celui des cloîtres, des cimetières et où je n’avais pas de plaisir plus vif que de m’entretenir avec les morts….

24705213_Zj7QzZK-x7Mb1k9s8qwzk7uzC1mWR9fcBe0ebKnus0Q

Mais en âge avancé je redoute cette solitude . J’ aimerai la fuir.

Je ne suis pas morbide, mais réaliste !

Ce soir il y a  The Voice à la Télé cela m’aidera à chasser les pensées moroses.

A tous ceux que j’aime , j’envoie mon amitié et mes bons souhaits

Jeanne10

 

UN PETIT VOYAGE ??

Faisons ensemble un petit voyage  au Viêtnam

Quelques jours au Viêtnam, et  tellement à voir, l’Asie est un autre monde, ces quelques photos que je partage avec vous, permettrons d’imaginer que la vie là-bas est autre chose.

 commençons par la Baie d’Along

La Baie d'Halong à l'aurore 5Magnifique à l’aurore
La Baie d'Halong à l'aurore 2La Baie d'Halong 12 avec deux Jonques traditionnellesLa Baie d'Halong 11La Baie d'Halong 9 avec une Jonque tranLa Baie d'Halong 8La Baie d'Halong 3

Visite  intérieur d’un rocher percé

Visite de l'intérieur d'un Rocher 7Visite de l'intérieur d'un Rocher 3Visite de l'intérieur d'un Rocher 1Visite de l'intérieur d'un Rocher 4Visite de l'intérieur d'un Rocher 6Visite de l'intérieur d'un Rocher 2

Visite de la Pagode de la Dame Céleste construite en 1601

Visite de la Pagode de la Dame Céleste construit en 1601Visite de la Pagode de la Dame Céleste 6Visite de la Pagode de la Dame Céleste 2

Visite de la cité des NGUYEN

Visite de la Cité Imprériale des Nguyen 5 le ThéatreVisite de la Cité Imprériale des Nguyen 4Visite de la Cité Impériale des Nguyen porte de l'ouestVisite de la Cité Impériale des Nguyen 3Visite de la Cité Impériale des Nguyen 7 les Batiments

Intérieur d’une maison de prière

Intérieur d'une Maison de PrièreIntérieur d'une Maison de prière 3Intérieur d'une Maison de Prière 2

Artistes  et enfants en costumes vietnamien  au Temple de la musique

Artistes dans le Temple de la Musique 2Artistes dans le Temple de la Musique 1Temple de la Musique 2Petits enfants en costume Vietnamien 2

Mausolée de HO CHI MINH

Mausolée de Ho Chi Minh 3 avec le GuideMausolée de Ho Chi Minh 2Mausolée de Ho Chi Minh 1

Promenade en cyclo-pousse

Promenade en Cyclo-pousse

Maison sur Pilotis

Maison sur Pilotis de l'Oncle HO avec les gardesMaison sur pilotis de l'oncle HO 1

Le Grand Théâtre à Hanoï

Le Théatre à Hanoi 2 face sur cotéLe Théatre à Hanoi 1

La vie trépidante à Hanoï

La vie à Hanoi 7La Vie à Hanoi 5La vie à Hanoi 4La vie à Hanoi 3La vie à HANOI

Vers à soie et ouvriers tissant la soie

ouvrière tissants la soieVers à soie 2

Ouvrieres tissants la soie

Maisons bordant le petit canal à Hoian,

Maisons à Hoian et leur petit canal 2Maisons à Hoian et leur petit canal

Le luxe des hôtels  :

   A Hué avec vue sur le petit canal

HUE Hotel Park View 4HUE Hotel Park View 3HUE Hotel Park View 2HUE Hotel Park View 1HOI AN Hotel Beach Resort 7 vue extérieurHOI AN Hotel Beach Resort 6

A Hoian

HOI AN Hotel Beach Resort 5HOI AN Hotel Beach Resort 3HOI AN hotel Beach Resort 2HOI AN hotel Beach Resort 1HOI AN Hotel Beach Resort 4

A Hanoï  encore plus grandiose

HANOI Hotel GardenHANOI Hotel Garden 6HANOI Hotel Garden 5HANOI Hotel Garden 4HANOI hotel Garden 3HANOI hotel Garden 3 (2)HANOI hotel Garden 2HANOI hotel Garden 1

 Je revis un peu dans le passé

Photos partagées

Pour mes amis, de tout coeur

Avec amour et bonheur

 

 

 

 

 

 

 

LASSITUDE

La Vie n’a pas d’égal

Et pourtant parfois on a envie de l’arrêter,

De tout laisser tomber

Pour oublier les erreurs

Et transformer nos douleurs

En souvenirs

DSCN0146

 » Réflexions positives « 

Ce n’est parce que tu fuis

Qu’on t’oubliera

Ce n’est pas parce que tu cries

Qu’on te haïra

Affronte tes démons

Tu n’en seras que meilleure

Ton  corps et ton coeur

Ne doivent pas te faire peur

N’aies pas peur de tes sentiments

Ce que tu ressens

Tu n’es pas la seule à le connaître

Comme toi d’autres gens ont peur de leur être

I12

Si  la vie n’est pas à la hauteur

Si tu aimerais avoir une vieillesse autre

N’oublie pas que rien n’est parfait

Et que Personne n’est satisfait

 » CONCLUSION « 

Qui n’a jamais eu froid ?

Qui n’a jamais eu peur ?

Qui n’a jamais douté de soi ?

Qui n’a jamais voulu effacer ses erreurs ?

Que cette personne là

Si elle existe?

Soit la première à être triste !

La vie, la mort, l’esprit, le coeur, l’envie, la peur, l’amour, la haine

Une confusion des sentiments

Un salut qu’on attend !

dscn1557

Je me battrais, et j’avancerai tout le temps

J’en ai l’habitude

Me cacher tout le temps

De l’emprise de la LASSITUDE

 

 

Les Leçons de la Vie

La Vie m’a appris :

Que rien n’est donné en garantie

Ni la richesse, ni la santé

Ni la jeunesse, ni la beauté

Ni la flamme du coeur, ni celle de l’amitié

 

La Vie m’a appris :

Que tout comme l’échiquier qui compte moins de fous que de pions

Le monde dénombre moins d’anges que de démons

Et que le passé, comme les mots médisants

Rattrapent leur proprio à la nage au de-là des ans

 

La Vie m’a appris :

Que celle-ci a un début et une fin

Que les riches plus que les pauvres souffrent de faim

Que les larmes sont l’eau bénie qui nettoie les âmes

Et que si l’on veut réussir, on y arrive même à la rame

 

La Vie m’a appris :

Que tout comme un livre qui peut se fermer à toute page

La Mort peut cueillir sans s’inquiéter de l’âge

Et que la vigueur que l’on possède à la fleur de l’âge

Ne peut rester indemne sur le passage des ans

 

La Vie m’a appris

Que celui qui a souffert pour arracher sa liberté

N’est point prêt pour en concéder un  bien

Et que celui qui a divulgué à un ami son secret

N’est pas en droit de lui en vouloir pour l’avoir soufflé à quelqu’un

 

La Vie m’a appris :

Que juger une personne sur le physique et le paraître

C’est comme regarder à travers les rideaux d’une fenêtre

Et que la main qui a pétri le pain pour un ennemi

Peut à tout moment être mordue en guise de Merci

 

La Vie m’a appris :

Que tout mensonge, même le plus calfeutré

Finit toujours par être découvert

Qu’il sert à maquiller une vérité

Ou a éviter une douleur

 

La Vie m’a appris :

Qu’il faut marcher en regardant devant soi

Pour savoir où mettre les pieds

Aux fins de ne pas tomber très bas

A ne plus pouvoir se relever

 

La Vie m’a appris :

Que derrière chaque œuvre écrite ou bâtie

Il y a un Grand Rêveur qui a cru en lui

Et que faire confiance aveugle  en quelqu’un

C’est comme se trahir soi-même le lendemain.

 

 

 

 

 

 

MOQUERIE

Oui, je suis fatiguée, mais je m’en flatte.

J’ai tout de fatigués:  la voix, le coeur, les poumons, la rate

Je m’endors épuisée, je me réveille lasse

Mais grâce à Dieu, je ne m’en soucie, le temps passe

07b67c52af3ac26cb78ef7cf8ba462ba

Quand je  m’en soucie, je me ridiculise

La fatigue souvent n’est qu’une vantardise.

On n’est jamais  aussi fatigué qu’on le croit !

Et quand  cela serait, n’en a-t-on pas le droit ?