Quelques belles photos de la Chine

Très beau voyage en 2013 . J’ai fait de belles connaissances et liées de  belles amitiés.

 

Jardins  Chinois

DSCN6681DSCN6680

DSCN6637

DSCN6639

Visite nocturne à travers PEKIN

DSCN6657DSCN6656DSCN6652DSCN6661DSCN6660

Visites des petits canaux chez les paysans

DSCN6667DSCN6666DSCN6665DSCN6664DSCN6671

A la grande muraille de Chine

DSCN6755DSCN6758DSCN6753

Spectacles et danses chinoises

DSCN6733DSCN6732DSCN6731DSCN6730974 à Xi’AnDSCN6729

L’Armée en terre cuite découverte en 1974 à Xi’an

DSCN6711DSCN6709DSCN6708DSCN6706

Démonstration d’arts martiaux

Capture d’écran 2013-05-20 à 17.06.00Capture d’écran 2013-05-20 à 17.06.07

DSCN6698DSCN6699

Mausolée de Mao Zedong et place Tian’anmen à Pékin

DSCN6777DSCN6779DSCN6772

Facéties de Jeanne

DSCN6762DSCN6761

 

 

 

 

 

 

Vivre en paix avec la Mort

Cette évidence résonne en moi depuis toujours, même si elle est en totale contradiction avec les valeurs et fondements de notre monde moderne, bâti dans le déni de la mortalité.

Une société dans l’incapacité dévaluer sereinement à l’idée que chaque vie donné engendre également une mort à venir  est une société gravement malade.

Être en paix avec la mort ne consiste pas à adhérer à un concept ou à une croyance quelconque, mais à opérer en soi un changement profond.

Réfléchissons  «  Si je place toutes  mes valeurs dans le panier de l’éphémère, comment pourrais-je être durablement heureuse ? Je ne peux que me condamner à la déception et la souffrance : mon corps, ma voiture, ma maison, mon conjoint ou ma conjointe, mes masques et apparences….«  Tout finit immanquablement par sombrer dans la décrépitude. Si j’en fais ma raison de vivre, elle ne me mènera qu’au désespoir.

Ainsi, la misère humaine de notre monde moderne est un choix inconscient, mais pas une fatalité.

Être en paix avec la mort, c’est donc tout un programme. Parfois un long chemin personnel, une  véritable métamorphose intérieure de laquelle on ne ressort que plus vivant.

Etant en paix avec la mort, je ne vis plus la contrainte oppressante du temps qui s’écoule. J’observe mon corps….. mais je ne suis plus ce corps vieillissant . Il est l’écrin .

Mon bonheur ne dépend plus de lui, il me permet de traverser cette vie et dans ce sens j’éprouve une immense gratitude à son égard.

 Il ne fait que passer, car depuis ma naissance, mon corps est condamné à mourir. La règle du jeu est incontournable. 

Du temps que je ne peux vivre sereinement dans la pleine conscience et acceptation de ma mortalité, il me sera tout simplement impossible d’être authentiquement heureux.

Ce que je croirai être le bonheur ne sera qu’un simulacre, un mensonge proféré à moi-même dans l’illusion bien  éphémère d’échapper à l’impermanence de toute vie terrestre.

Lorsqu’on est en paix avec la mort : On peut trouver le bonheur dans chaque instant vécu, dans l’être comme dans l’action, dans l’amour qui peut émaner de soi, à chaque instant, face à un paysage, une situation, face à toute personne qui croise  notre chemin.

Le plaisir physique ou matériel n’est pas exclu du bonheur, il y contribue. Il peut devenir dépositaire, sans jamais en être la source exclusive.

Je ne suis qu’un écrin et je me recentre sur ma nature profonde et intemporelle. L’idée même de mourir devient alors une réjouissance qui donne encore plus de saveur à l’instant présent.

J’aime intensément la vie, j’ai de la gratitude pour elle et son terme m’apparaît comme un soleil couchant couronnant l’horizon d’une belle journée qui s’achève.

soleil-couchant

L’issue d’un parcours  ouvrant sur un nouveau commencement ….

Psaume 15

Mon Coeur exulte, mon âme est en fête

Ma chair elle-même repose en confiance,

Tu m’apprends le chemin de la vie

Devant ta face, débordement de joie !

A ta droite, éternité de délices !

 

 

 

 

 

Le Bonheur (suite) : Performance et Epanouissement

L’épanouissement passe-t-il obligatoirement par la performance ?

La question peut paraître idiote, mais j’entends bien souvent des personnes malheureuses qui ne peuvent envisager le bonheur sans entrer dans une forme de compétition.

Être juste soi-même leur paraît banal, pour ne pas dire angoissant.

Le vie aurait-elle  de sens que lorsque l’on est dans l’exploit, dans l’objectif d’un but à atteindre, d’un record à battre ? Non évidemment ! Il est même prouvé que les personnes carriéristes ou centrées sur la performances sont souvent plus malheureuses que les autres.

L’ignorance de sa propre nature et le mésestime de soi poussent l’être humain à se distinguer de la masse, à tenter d’exister à travers un statut social, professionnel où la concurrence est de mise.

Il y a cette croyance que la réussite et la reconnaissance d’autrui  passent par la réalisation d’un objectif ambitieux. Mais l’expérience démontre que ce genre de réussite apparente ne fait qu’alimenter l’égo, et parfois le porte-monnaie, tout en déposant un fragile vernis qui ne manque pas de s’écailler très rapidement quand la personne s’assèche de l’intérieur. A l’exception d’éphémères et vaporeux mirages rien de consistant ne peut sortir d’un sol pauvre.

La réussite ne doit jamais être un but premier et encore moins le fruit d’une performance visant à combler un vide intérieur.

Le Bonheur ne se trouve pas dans une quelconque prouesse visant à séduire l’entourage.

Il faut se dire  que  : l’ombre de ce bonheur là est éphémère et les personnes qui nous admirent pour notre distinction  auront vite fait de nous oublier.

L’ambition, mène rarement au bonheur, car chaque exploit finit un jour aux oubliettes

Il m’est arrivé, en d’autres temps de vouloir performer .

hé oui !  humaine et pécheresse !

Je suis aujourd’hui une personne parfaitement ordinaire, et il m’importe peu d’être remarquée.

Ma réussite à moi est d’être en harmonie avec l’existence, en paix avec la vie,

consciente que je partirai un jour rejoindre tous mes chers disparus.

Ayant reçu mon dernier Viatique, 

Je ne cherche rien de plus,

Sans projet, sans record à battre,

Mais juste dans l’accueil de ce que m’offre la vie, ici et maintenant.

PS :Ces pensées, mes écrits sont surtout pour les jeunes qui croient tout savoir

Un testament que je laisse, car j’ai connus biens des revers :

Il faut chercher à exister par soi-même, sans vouloir plaire ou convaincre

Le Bonheur fleurit de l’intérieur à chaque instant

 

 

C’est quoi le Bonheur ?

Le Bonheur passe-t-il obligatoirement par la réalisation de projets de vie ? doit-on donner un sens à sa vie pour être heureux?

Il s’agit à mes yeux d’une fausse idée qui amène bien des gens à rechercher son bonheur à travers une carrière professionnelle, la maternité, l’argent ou même une activité passagère.

Tout ce que l’on peut y trouver est éphémère et ne mène pas à un bonheur durable.

Celui-ci ne peut se révéler que dans cette part de soi qui nous anime et qui ne change pas. Indépendamment de notre âge ou de tout autre facteur, il y a en chacun, cette présence immuable et silencieuse qui se  déploie lorsque le mental hyperactif daigne s’apaiser Aucune connaissance, réflexion ou analyse ne permet d’y accéder, cette présence ne peut surgir  que du silence intérieur. Elle est  notre nature profonde et intemporelle.

 

 

Le Bonheur authentique est modeste et sans ambition, il n’a rien de spectaculaire, mais il est profond et rien ne peut l’altérer.

Le bonheur ça n’est rien de plus qu’être là, où que la vie nous mène, pleinement dans le présent.

Le Bonheur ne se crie pas, il est un parfum qui se révèle en tant qu’émanation de notre essence. Il est inconditionnel et ne dépend de rien ni  de personne d’extérieur.

Nul besoin de donner un sens à sa vie pour être heureux. La Vie n’a de sens que d’être vécue. Toute  quête de soi à travers l’action est un échec programmé, car elle renforce  l’Ego qui se complait dans la compétition et se nourrit de la considération d’autrui.

Nous ne sommes pas le fruit de nos actions et la performance n’a jamais été source de bonheur durable.

L’être qui cherche à orienter sa vie afin de trouver le bonheur, s’égare totalement, car le bonheur n’est pas l’aboutissement d’un parcours ou d’une réalisation, mais seulement l’émergence de sa profonde nature.

 

Le Malheur n’est pas une absence de bonheur, mais l’action de le chercher là où il n’est pas. D’ailleurs le simple fait de le chercher rend forcément malheureux. On ne peut trouver à l’extérieur ce qui ne demande qu’à s’exprimer tout au fond de soi.

Le bonheur n’est pas à comprendre, mais à vivre tout simplement. La personne qui tente de le conceptualiser, de le mentaliser ou de le projeter ne fera que s’en éloigner, et dans sa quête éternellement insatisfaite, elle s’efforcera de le trouver dans tout ce qui se passe et ne dure jamais.

Une Vie saine trouve évidemment son équilibre entre l’être et le faire

Mes propos ne sont pas une invitation à la passivité. J’évoque un ordre naturel des choses, en soulignant cette croyance erronée que l’action est à la source de tout épanouissement

Le Bonheur ne découle pas de nos actions , mais devrait en être le moteur, car l’action  juste prend toujours racine dans l’être profond.

 

 

 

 

 

Fuir la Solitude

Dans la triste absence de tout ce dont le coeur a besoin, lorsqu’on  se trouve seule à regret, on n’a d’autres ressources que de s’occuper comme on peut. Coucher ses propres idées sur  une page blanche, de les partager. Hélas,  je suis jugée et incomprise par mon entourage qui  me tient des discours culpabilisants et voire même moralisateurs .

Mais heureusement il y a les amis qui aident moralement et soutiennent .

Dans cette vie inquiète, au milieu de la contrainte des devoirs et des affaires, au déclin de mon existence, je veux me rappeler l’ombre de mes joies évanouies, l’ombre des jours de ma jeunesse, où je trouvais mon bonheur dans la solitude, où je n’entrevoyais pas de  refuge plus doux que celui des cloîtres, des cimetières et où je n’avais pas de plaisir plus vif que de m’entretenir avec les morts….

24705213_Zj7QzZK-x7Mb1k9s8qwzk7uzC1mWR9fcBe0ebKnus0Q

Mais en âge avancé je redoute cette solitude . J’ aimerai la fuir.

Je ne suis pas morbide, mais réaliste !

Ce soir il y a  The Voice à la Télé cela m’aidera à chasser les pensées moroses.

A tous ceux que j’aime , j’envoie mon amitié et mes bons souhaits

Jeanne10

 

UN PETIT VOYAGE ??

Faisons ensemble un petit voyage  au Viêtnam

Quelques jours au Viêtnam, et  tellement à voir, l’Asie est un autre monde, ces quelques photos que je partage avec vous, permettrons d’imaginer que la vie là-bas est autre chose.

 commençons par la Baie d’Along

La Baie d'Halong à l'aurore 5Magnifique à l’aurore
La Baie d'Halong à l'aurore 2La Baie d'Halong 12 avec deux Jonques traditionnellesLa Baie d'Halong 11La Baie d'Halong 9 avec une Jonque tranLa Baie d'Halong 8La Baie d'Halong 3

Visite  intérieur d’un rocher percé

Visite de l'intérieur d'un Rocher 7Visite de l'intérieur d'un Rocher 3Visite de l'intérieur d'un Rocher 1Visite de l'intérieur d'un Rocher 4Visite de l'intérieur d'un Rocher 6Visite de l'intérieur d'un Rocher 2

Visite de la Pagode de la Dame Céleste construite en 1601

Visite de la Pagode de la Dame Céleste construit en 1601Visite de la Pagode de la Dame Céleste 6Visite de la Pagode de la Dame Céleste 2

Visite de la cité des NGUYEN

Visite de la Cité Imprériale des Nguyen 5 le ThéatreVisite de la Cité Imprériale des Nguyen 4Visite de la Cité Impériale des Nguyen porte de l'ouestVisite de la Cité Impériale des Nguyen 3Visite de la Cité Impériale des Nguyen 7 les Batiments

Intérieur d’une maison de prière

Intérieur d'une Maison de PrièreIntérieur d'une Maison de prière 3Intérieur d'une Maison de Prière 2

Artistes  et enfants en costumes vietnamien  au Temple de la musique

Artistes dans le Temple de la Musique 2Artistes dans le Temple de la Musique 1Temple de la Musique 2Petits enfants en costume Vietnamien 2

Mausolée de HO CHI MINH

Mausolée de Ho Chi Minh 3 avec le GuideMausolée de Ho Chi Minh 2Mausolée de Ho Chi Minh 1

Promenade en cyclo-pousse

Promenade en Cyclo-pousse

Maison sur Pilotis

Maison sur Pilotis de l'Oncle HO avec les gardesMaison sur pilotis de l'oncle HO 1

Le Grand Théâtre à Hanoï

Le Théatre à Hanoi 2 face sur cotéLe Théatre à Hanoi 1

La vie trépidante à Hanoï

La vie à Hanoi 7La Vie à Hanoi 5La vie à Hanoi 4La vie à Hanoi 3La vie à HANOI

Vers à soie et ouvriers tissant la soie

ouvrière tissants la soieVers à soie 2

Ouvrieres tissants la soie

Maisons bordant le petit canal à Hoian,

Maisons à Hoian et leur petit canal 2Maisons à Hoian et leur petit canal

Le luxe des hôtels  :

   A Hué avec vue sur le petit canal

HUE Hotel Park View 4HUE Hotel Park View 3HUE Hotel Park View 2HUE Hotel Park View 1HOI AN Hotel Beach Resort 7 vue extérieurHOI AN Hotel Beach Resort 6

A Hoian

HOI AN Hotel Beach Resort 5HOI AN Hotel Beach Resort 3HOI AN hotel Beach Resort 2HOI AN hotel Beach Resort 1HOI AN Hotel Beach Resort 4

A Hanoï  encore plus grandiose

HANOI Hotel GardenHANOI Hotel Garden 6HANOI Hotel Garden 5HANOI Hotel Garden 4HANOI hotel Garden 3HANOI hotel Garden 3 (2)HANOI hotel Garden 2HANOI hotel Garden 1

 Je revis un peu dans le passé

Photos partagées

Pour mes amis, de tout coeur

Avec amour et bonheur

 

 

 

 

 

 

 

LASSITUDE

La Vie n’a pas d’égal

Et pourtant parfois on a envie de l’arrêter,

De tout laisser tomber

Pour oublier les erreurs

Et transformer nos douleurs

En souvenirs

DSCN0146

 » Réflexions positives « 

Ce n’est parce que tu fuis

Qu’on t’oubliera

Ce n’est pas parce que tu cries

Qu’on te haïra

Affronte tes démons

Tu n’en seras que meilleure

Ton  corps et ton coeur

Ne doivent pas te faire peur

N’aies pas peur de tes sentiments

Ce que tu ressens

Tu n’es pas la seule à le connaître

Comme toi d’autres gens ont peur de leur être

I12

Si  la vie n’est pas à la hauteur

Si tu aimerais avoir une vieillesse autre

N’oublie pas que rien n’est parfait

Et que Personne n’est satisfait

 » CONCLUSION « 

Qui n’a jamais eu froid ?

Qui n’a jamais eu peur ?

Qui n’a jamais douté de soi ?

Qui n’a jamais voulu effacer ses erreurs ?

Que cette personne là

Si elle existe?

Soit la première à être triste !

La vie, la mort, l’esprit, le coeur, l’envie, la peur, l’amour, la haine

Une confusion des sentiments

Un salut qu’on attend !

dscn1557

Je me battrais, et j’avancerai tout le temps

J’en ai l’habitude

Me cacher tout le temps

De l’emprise de la LASSITUDE