Aimer à en Mourir

th.jpg5689L’Amour  s’en va comme le vent,

Une brise pour me souffler un mot,

Ma route est déjà faite,

L’Amour qui m’a échappé bien des fois

Aimer à en mourir

12

Rien n’est plus pareil,

Une histoire qui déjà disparue,

Dans les brumes du temps

Je voudrais aimer encore une fois

Aimer à en mourir

thF7YG4FI9

Je voudrais t’ aimer à une histoire

Une histoire qui ne sera jamais finie à un amour,

Dans ma tête, se joue des lettres

Amour !  j’ai besoin de te partager

Aimer à en mourir

t756

Mon coeur avec le tien,

Ensemble, un instant à aimer

Pour oublier les demains

Mon coeur t’aime comme un fou de l’amour

Aimer à en mourir

thKJ8BG889

Nous n’avons plus vingt ans pour des rêves

Le Temps a passé à nos âmes et à l’amour

Aujourd’hui, je veux t’aimer loin des mots

Nous rendre fous un instant pour oublier une histoire

thE5SFYE42

Aimer à en mourir

 

Le plus beau Cadeau

 

On peut aimer  plus fort et plus loin que l’infini

Là où l’on peut donner toute sa vie,

Là où l l’amour est plus fort

Et là où  on sait que l’amour adore…..

t756

Aimer est le plus beau cadeau,

Il est un peu le gros lot

Mais sous ses mots

Certains pensent qu’il n’est que faux….

39d63711

L’Amour le vrai, on le connait,

Il arrive une fois dans sa vie

Peut être juste pour savoir ce que c’est,

Et c’est le seul amour qu’on  pourrait dire un jour, oui….

th.jpg5689

Aimer une personne plus fort que sa vie

Existe bien et ce n’est pas une utopie,

C’est le moment ou l’on connait le vrai amour,

Celui qu’on a envie de garder pour toujours….

thX6645AV0

Il faut bien en prendre soin,

Car on sait pas de quoi peut être fait le lendemain

On peut la perdre à un instant à cause d’une bêtise,

Et s’en repentir toute sa vie quoi qu’on dise…

 

 

 

Le cerveau

Aux frontières de la folie

Mon cerveau déploie ses facultés

Tatouages étranges, âme daltonienne, ironie du présent, fable inquiétante.

Capture d’écran 2019-05-01 à 10.46.35

Je regarde le monde avec les yeux d’un séraphin

Les couleurs se mélangent, se blessent

Je régurgite la douleur de mes aïeux

DSCN6773

J’erre parmi les autres en sursis

Une fine pluie dorée tombe sur mes rêves

Je suis le gouffre du monde.

soleil-couchant

Jeanne18

Pour d’une Amie

A l’annonce de  ton départ, j’ai compris

Le vrai sens d’une vie

Toi, tu es partie sans te retourner

Et Moi je ne pourrai t’oublier

Parce que tu as été une amie et bien plus encore

La douleur de cette nouvelle a submergé mon corps

Je ne voulais pas pleurer

Mais je n’ai pu résister

Je ne verrai plus jamais ton sourire

Et cela me fait souffrir

J’avais voulu te faire renoncer

Mais je n’ai pas su   comment

Ton sang s’est figé et mes larmes aussi

Et jamais je n’oublierai notre récit

J’aurais toujours une pensée pour toi

Car Toi et Moi étions amie

Maintenant tu es partie

Et je me dis

Que tu es là-haut dans le ciel

J’espère un jour retrouver ton sourire

Et qu’il sera toujours éternel

 J’ai compris le sens du verbe mourir

Alors je t’envoie juste une pensée

Pour ne pas oublier

Que tu as été mon  Amie

Jeanne22

 

Accepter la Mort, pour faire face au deuil !

cette semaine, j’ai été touché par la mort d’un être cher, que j’ai vu grandir. Il allait avoir 60 ans . Il avait fait sa vie, sa mort laisse un vide dans le coeur de sa mère, de ses frères ,  sa famille femme et enfants  et de ses amis.

C’est pour ça, qu’aujourd’hui, j’ai décidé de parler d’un sujet difficile : La Mort. Face à la mort, nous sommes tous égaux, un jour nous sommes là, le lendemain, il ne reste que nos cendres. Personne ne peut y échapper, les plus bons, comme les plus mauvais. Alors face à cette fatalité, chacun d’entre nous, grâce à ses croyances, ses opinions, ses sentiments, réagit différemment.  Chacun fait de son mieux, comme il le sent, pour apaiser sa peine.

Pour certains, la colère et l’indignation, se mêlent à la tristesse. Alors, les réactions sont violentes, à la hauteur de la souffrance ressentie. Pour d’autres, les larmes sont chaudes. Des souvenirs passés, on se remémore les bons moments, les fous rires, les confidences et se souvient dans la peine et dans la joie, de la belle personne que c’était. Dans les deux cas, les sentiments sont teintés d’un amour puissant pour l’être perdu.

Alors, même si nous sommes tous égaux face à la mort, nous ne sommes pas tous égaux face au deuil. C’est dans les émotions les plus intenses que l’on peut s’apercevoir le plus clairement, de l’âme et la personnalité de tout homme.

Accepter  la mort, la douleur, la tristesse, pour enfin se libérer du fardeau de la colère, voilà ce à quoi je veux en venir.

Je pense sincèrement, qu’on ne peut pas être en paix avec soi-même, en paix avec la mort, si l’on a peur d’elle, si l’on craint chaque jour qu’elle nous prenne notre vie. Accepter la mort, c’est accepter qu’on n’est pas éternel, que notre existence nous est comptée et que chaque jour, peut être le dernier. Accepter la mort, c’est aussi se libérer, de la douleur du deuil.

Il ne faut pas voir la mort comme une fin en soi, et j’aime me dire, que quand une page se tourne, une autre s’ouvre ailleurs.  Il ne tient qu’à nous, de croire qu’il y a autre chose après : Retrouver Dieu notre Créateur, sa Bonté, son pardon !   Cette croyance est importante !

Je sais que parfois, la mort est injuste, elle nous prend nos parents, nos frères et sœurs, notre époux, notre enfant, nos amis. Mais, malgré l’injustice ressentie, disons-nous que la mort nous rappelle à elle, quand bon lui semble, certainement au meilleur moment, même si c’est difficile. Nous sommes tous comme des plumes, volatiles et d’un seul coup de vent, la mort nous balaye au loin. Ce n’est pas pour ça qu’on existe plus, juste, on ne nous voit plus, on sort du cadre, du champ de la vie, et l’on va vers de meilleurs horizons

Ignorer la mort ne sert à rien, elle finira toujours par vous rattraper et la sentence n’en sera que plus douloureuse. Choisissez plutôt, de vous familiariser avec elle, de l’accepter en pleine conscience et de lui faire une place dans votre esprit.

Croire en un « après «  , permet de se rassurer, de dédramatiser la situation et d’accepter la fin de la vie d’un être qui nous est cher.

Face à la mort, face au deuil, soyez bienveillant envers vos réactions, vos émotions, et celles des êtres qui vous entourent. Chacun réagit différemment, à sa manière, selon ses propres ressentis. On ne peut forcer les autres à accepter de faire le deuil de la personne disparue. On peut quand même les aider, en leur montrant le chemin, en leur apportant notre soutien et en les  guidant petit à petit vers l’acceptation consciente de la mort.

Pour tourner la page , sans oublier  l’être aimé, il faut simplement accueillir la douleur, la tristesse, la peine, sans chercher à les combattre pour les supprimer. Se battre contre soi-même, ne fait qu’accentuer la douleur ressentie. Faites le choix d’accéder à un niveau de conscience supérieur et  autorisez-vous à revivre, malgré la mort de l’être cher.

On n’est jamais assez préparé face à la mort, parce qu’elle reste toujours trop mystérieuse, trop énigmatique et qu’elle dépasse notre compréhension. Pourtant le  cycle de la vie, ne nous laisse pas le choix. La mort finira par tous nous saisir, nous, ou nos proches, et face à ça, on ne peut rien faire, nous sommes impuissants.  Nous sommes les spectateurs de la mort, mais , les acteurs de notre réaction face à elle.

Pleurer, pour accepter, puis enfin sourire, pour réapprendre à vivre. Voila, comment supporter au mieux de deuil et la perte d’un être cher.

Sur ces mots, je souhaite à tous le meilleur, de profiter de chaque instant, de chaque moment, seul ou entouré des gens que vous aimés. Parce que ne l’oubliez pas, la vie est éphémère, telle une chimère…..

 

 

 

Papillons de ma mémoire

 

Dans les alvéoles de ma mémoire

La petite fille que j’étais danse encore.

Elle savait déjà tout, sans vraiment le savoir

A chaque battement de ses paupières

S’envolaient des papillons bleus.

 

 

Elle a tout donné venu de son grand coeur

Des années dorées, transformées en plomb

Les ailes du malheur ont fracassé les cages

Ses oiseaux se sont envolés dans le ciel

Ils pépient le soir à la margelle  des pupilles

budgies_in_cage_with_accessories

Elle a dans le coeur un cerf-volant qui poursuit

Les tendres moutons roses du ciel en rêvant

A des croisières bleues au pays du croissant

Où languissent dans les saveurs ocres de l’orient

De ses mains naissent des chants de couleurs.

DSCN6659

A l’instant de rejoindre le ventre de la terre

Elle laissera ici-haut quelques traces légères

De bleu, pour que les doux amis de coeurs

Les océans, le ciel,  les humains se rappellent

que les yeux rêveurs sont les yeux des amoureux.

DSCN6655

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Vie après la Vie

Partir vers d’autres lieux, se dévêtir en somme,

De nos rives et nos jeux, de tout ce qui fait l’homme

Courir vers d’autres cieux, en espérant que là,

Nous serons plus heureux bien  qu’ait sonné le glas.

sans-titre.png 112Espérer que ce monde soit en tout point le même,

Qu’en cette terre profonde et sous les chrysanthèmes

Nous retrouvions nos chers, qui éclairaient nos vies,

Mais qu’une absence amère, a soudain assombri.

C_oZusa01aTIcl-LX9Km8fLjFOM@350x85

Se dire qu’après le vie, il y a toujours la Vie,

Et que celui qui gît est un être endormi.

Ne pas cesser de croire, bien que coulent les larmes,

Toujours garder l’espoir que cesse un jour ce drame.

sans-titre.png 112

Sourire à ce passé, à nos conversations ,

Aujourd’hui délaissées, en points de suspension,

Nous reprendrons leurs cours, en ce nouveau départ,

Sous la clarté du jour, ou la chaleur  d’un soir.

C_oZusa01aTIcl-LX9Km8fLjFOM@350x85

Garder les souvenirs au fond de nos mémoires,

Pour mieux nous accueillir, ne pas nous décevoir.

Veiller à tous ces rires, ces éclats de bonheur,

Ne plus jamais vieillir bien que passent les heures.

sans-titre.png 112Juste arrêter le temps pour que l’éternité,

En cet ultime instant, ait cessé d’exister.

Et prendre sur le coeur une pétale de ces roses,

Eclatant de blancheur et à jamais écloses.

847559349902PERROQUET