Vivre de souvenirs

man-95720__340

Il passe le temps qui n’efface rien

Il s’écoule entre les doigts

Laissant quelques traces bleues

Comme le suc des fleurs meurtries

Dans nos mains qui se referment

mains 2

Il passe le temps empreint de la ligne

Des souvenirs, blessures internes

Pour l’âme qui n’oublie plus les images

Marquées du fer de la mémoire

 

Désir et Bien-être

Souvent, nous n’obtenons pas ce que nous désirons ardemment, car cet excès de désir révèle peut-être qu’il existe une réalité inconsciente que nous n’avons pas pris en charge et  qui s’interpose entre nous et ce que nous souhaitons réaliser.

Si vous y réfléchissez un peu , vous verrez qu’il y a beaucoup de situations dans la vie où vous désirez quelque chose de toutes vos forces, et que malgré tous vos efforts, vous n’obtenez pas.

Il semblerait, que plus vous aspirez à quelque chose, plus cette chose s’éloigne.

Très souvent, lorsque vous cessez de vouloir atteindre cet objectif avec une telle intensité, soudainement, un jour s’ouvre cette possibilité qui vous permet de l’atteindre.

Lorsque vous désirez trop que quelque chose se produise ou que quelque chose se passe, vous êtes déjà dans un état d’agitation et de malaise. Les heures semblent être des jours et les jours sont des années. Vous essayez de faire usage de toute la patience dont vous disposez, mais vous ne pouvez pas sortir de votre tête ce dont vous rêvez tant.

Parfois c’est l’amour d’une personne, Parfois un travail, de l’argent ou le rétablissement de la santé….

Il devient urgent d’obtenir cette chose que vous désirez et vous sentez qu’une bonne partie de votre bien-être en dépend.

Cette situation que vous convoitez tant et qui n’arrive pas s’oppose, pour ainsi dire, en tous points au hasard.

Vous ne réalisez pas que la réalité est à l’écoute de votre désir. Vous faites ce qui est nécessaire , pourtant, pour une raison ou une autre, ce que vous attendez ne se concrétise pas.

 Comment expliquer ce phénomène, d’un point de vue psychologique ?

Pourquoi désirons  nous tant de chose ?

La première question que vous devriez poser dans ce cas est pourquoi vous aspirez à ce point à quelque chose

Cet excès révèle que vous avez établi des circonstances et bâti des attentes qui vous ont conduit à une situation urgente.

Il existe un besoin très fort et pour vous, l’atteinte de cet objectif est un facteur décisif pour votre bien-être. Vous sentez que ce quelque chose que vous recherchez est une illusion nécessaire à votre bien-être.

La deuxième question à se poser est ensuite de savoir si ce que vous désirez tant à vraiment le pouvoir de transformation que vous lui conférer. Certains croient qu’un grand Amour les libérera de la solitude, de la tristesse ou de l’isolement. D’autres pensent qu’un bon travail va donner un sens à leur vie. Il y a aussi ceux qui pensent que s’ils avaient plus d’argent, ils mettraient fin à leurs problèmes, ou qu’en surmontant un certain d’état de santé, leur vie se déroulerait paisiblement..

Cette tendance à placer la source de tout bonheur dans quelque chose conduit souvent à des distorsions de la réalité.

En règle générale, il est la cause et la conséquence d’un processus d’idéalisation. En fin de compte, il est basé sur l’idée qu’il existe un état de vie épanouie, un paradis , à atteindre.

Et on pense que c’est le fait de ne pas y arriver qui causera notre échec et notre déception. L’objet de notre désir représente ce paradis dans notre esprit.

Pourquoi   n’obtenez-vous pas ce que vous désirez ardemment  ?

La question de savoir pourquoi ? nous n’atteignons pas ce que nous voulons peut avoir de nombreuses réponses :

Ce que nous voulons simplement n’existe pas !

Plusieurs fois nous sommes emprisonnés

Dans des désirs impossibles et des fantasmes irréalisables.

Que l’amour d’un autre être humain résolve notre manque d’amour de soi

Ou que la reconnaissance sociale

Nous donne un sentiment de transcendance que nous n’avons pas.

 Que la vie que nous avons vécue et bâtie jusqu’à présent disparaît soudainement

Et se transforme en une existence sans défauts, sans erreurs.

Bien qu’il soit politiquement correct de dire que tout peut-être atteint.

La vérité est que ce n’est pas le cas.

Il y a des objectifs impossibles à atteindre, et il est important de les reconnaître :

Nous ne pouvons pas, par exemple, vivre pour toujours

Il n’est pas non plus possible d’empêcher la souffrance d’atteindre nos vies.

Parfois, nous nous contentons de regarder notre esprit rationnel et de constater qu’il y a un grand désir, mais cela ne se matérialise pas par un accomplissement

Inconsciemment, nous voulons peu-être autre chose et finalement c’est ce que nous réalisons.

L’Être humain est si complexe que parfois il veut souffrir

Bien sûr c’est ce qu’il fait, mais ne réalise pas comment il fait

pour obtenir cette souffrance.

 

 

Être libre de voyager est un rêve qui n’attend pas

A  l’Adolescence : vous avez tout votre temps, de l’énergie mais pas d’argent

A l’âge adulte, vous avez l’argent, de l’énergie, mais pas le temps

A la vieillesse : vous avez l’argent, tout le temps, mais pas d’énergie

Conclusion  :

Faire des voyages,  en solo,  en circuit avec d’autres et se créer des amis.

Au Canada – Cabane à sucre-

 

54 Nous sommes tous heureux

Visite de mes amis Canadien 2019

DSCN1633

L’amitié est pleine de bonté

Elle nous apporte la confiance et sécurité

L’amitié est si belle

Elle nous donne des ailes

L’amitié nous offre des amis

Des gens merveilleux remplis de vie

L’amitié est pleine de qualités

Même si elle nous fait parfois pleurer

L’amitié est pleine de bons côtés

L’amitié est la plus belle chose qui peut nous arriver.

J’ai souvent comparé la villégiature

Aux phases d’un voyage entrepris en commun

Avec des étrangers de diverse nature

Dont on n’a de ses jours vu ni connu pas un.

Au début de la route, en montant en voiture,

Mon dernier grand voyage Le MEXIQUE 2015

DSCN7037 Notre Bus

On s’observe : – l’un et l’autre on se trouve importun

L’entretien languissant meurt faute de pâture….

Mais, petit à petit, on s’anime ; et chacun

DSCN0024 partie du groupe déguisés

A l’entrain général à son tour s’associe :

On cause, on s’abandonne, et plus d’un s’apprécie.

Le bus cependant roule sans s’arrêter

photos du mexique 2141

Et c’est lorsqu’on commence à peine à se connaître

Que l’on se juge mieux, qu’on aimerait peut-être,

C’est alors que les vacances prennent fin, et il faut se quitter.

DSCN0138 Emmanuel et Jeanne

Les moments que l’on vit ensemble en voyages sont forts et uniques les liens créés sont indestructibles et ces amitiés  là, vont  durer pour la vie.

Les bons moments passés ensemble, je m’en souviens avec plaisir, des rencontres brèves, peut-être, mais de bons souvenirs, des personnes qui m’ont apporté beaucoup sans le savoir, des amitiés fortes qui  peuvent aider, réconforter.

Quelques photos de rencontre et d’amitié de voyage

img037

          2011  INDE img305

La Chine 2013

img034Thaïlande 2012

Balade en radeau

P1120863

Ismaêl et Jeanne

Jeanne12

 

Pour Jean-Pierre

mon amie SylvianePerdre quelqu’un qu’on aime est une épreuve terrible,

Mais savoir que nous avons pu faire partie de la vie de cette personne fantastique,

Nous apporte un peu de réconfort.

DSCN0339

Sylviane va beaucoup nous manquer

Elle restera dans nos mémoires pour toujours.

Je peux imaginer ce que vous devez ressentir en ce moment

2015-06-07-Salins-les-Bains-Sylviane dvt la maternité où elle est néeDSCN0313

Mais je veux que vous sachiez que je suis là :

Téléphonez  moi s’il y a quelque chose que je puisse faire

Pour vous aider moralement

DSCN0360DSCN0359

Ses enfants, vous , moi , ses sœurs Joelle,

Personne, ne s’attendait à cette perte si soudaine

2009-04-05-Mont-Bartau restaurant Sylviane et Jeanne

Prions notre Seigneur afin qu’elle trouve auprès de lui  la Paix

A Nathalie, a Eddy, à  vous Jean-Pierre, à ses Sœurs

Beaucoup de courage et de force

Elle nous a porté dans son coeur

 Elle restera toujours dans le notre.

thXI6P50YKth

DSCN0750

 

Vivre au présent, c’est mourir au passé.

Est-il possible de vivre au présent, sans y introduire le temps, c’est-à-dire le passé ? On ne peut vivre, c’est certain, dans ce présent absolu qu’en comprenant le passé dans son intégralité globale. Mourir au temps, c’est vivre dans le présent, et vous ne pouvez vivre dans le présent que si vous avez compris le passé, ce qui suppose de comprendre votre propre esprit, et non seulement l’esprit conscient qui vous accompagne chaque jour, acquérir un savoir et de l’expérience, a des réactions superficielles, et ainsi de suite, mais aussi l’esprit inconscient, dans lequel sont enfouies les traditions accumulées de la famille, du groupe, de l’espèce. De même, sont enfouies dans l’inconscient l’immense souffrance de l’humanité, et la peur de la mort.

Tout cela c’est le passé, c’est-à-dire vous même, et vous devez le comprendre. Si vous ne comprenez pas cela, si vous n’avez pas exploré les voies qui sont celles de votre esprit et de votre coeur, exploré votre avidité et votre souffrance, si vous ne vous connaissez pas vous-même complètement, alors vous ne pouvez vivre au présent.

Vivre au présent,  c’est mourir au passé. Ce processus de compréhension de vous-même vous permet d’échapper à l’emprise du passé, c’est-à-dire à votre conditionnement

Savoir tirer profit du souvenir de nos expériences vécues joyeuses ou tristes et en tirer des leçons pour améliorer notre condition d’êtres humains. L’objectif est de moins parler du passé, surtout de ces moments qui nous ont fait souffrir, pour vivre pleinement le présent, sans fardeau, sans culpabilité et sans douleur.

Il faut se dire que le passé s’est enfui à jamais, que ce que j’ espère n’est plus, mais que le présent m’appartient.

Mais pourquoi tant de personnes font-elles du passé leur présent ? Ne pas accepter la réalité des choses ou rester figé sur des erreurs passées font partie des raisons empêchant de nombreuses personnes de vivre pleinement.

Le passé est fait de toutes les expériences qui nous ont mené jusqu’au moment présent ici,  peu importe la façon. C’est un coffre rempli de bonnes et de mauvaises expériences, de mauvaises décisions et de chance, de tristesse, de joie, et de personnes qui entrent et sortent de notre vie.

Il ne s’agit pas d’oublier le passé et d’y renoncer, mais plutôt d’éviter d’y rester accroché et d’en faire un fardeau qui nous paralyse et nous empêche de profiter du moment présent.

Ressentir le besoin de vivre dans le passé n’est pas une bonne chose et entrave notre épanouissement personnel.

Regretter le passé c’est courir  après le vent. Regarder en permanence en arrière et se réfugier dans le passé est une solution pour les personnes qui ont peur du présent, de la vie, de l’inconnu et qui se cachent dans le passé, parce que connaître le déroulement des choses les rassure.

Il ne s’agit pas d’effacer ou d’oublier les moments passés, car se remémorer des moments agréables, nous procure du bonheur. Il s’agit plutôt de couper ce lien, de s’en défaire et d’accepter et se dire : que le passé est spontané, éphémère et plus réel.

 

 

Pour une amie décédée

DSCN0731

Le Téléphone a sonné

Et l’on m’a dit

Elle est partie

Puis, j’ai réagi

Mes larmes ont coulées

Puis se sont taries

DSCN0753

Elle n’est plus là

C’est comme ça

Pourtant je la vois

Sourire aux lèvres

Les yeux narquois

Les souvenirs oubliés

Se déchainent

A Paris, nos visites, les musées, les ballades

DSCN0715DSCN0744DSCN0750DSCN0735DSCN0730

De ce départ que reste-t-il ?

Le désarroi, l’impuissance

Seront mes compagnons dorénavant.

Tu vas sacrement me manquer

 Repose en Paix Ma chère Sylviane

DSCN0717

Jeanne18

 

La Musique

Puisqu’il n’est point de mots qui puissent contenir,

Ce soir, mon âme triste en vouloir de se taire,

Qu’un archet pur s’élève et chante solitaire,

Pour mon rêve jaloux de ne se définir.

003_0014

O coupe de cristal pleine de souvenir

Musique, c’est ton eau seule qui désaltère,

Et l’âme va d’instinct se fondre en ton mystère

Comme la lèvre vient à la lèvre s’unir.

Sanglot d’or!….Oh ! voici le divin sortilège

Un vent d’aile a couru sur la chair qui s’allège

Des mains d’anges sur moi promènent leur douceur.

madonna-with-child-1051897__340

Harmonie, et c’est toi Vierge secourable

Toi, ma Mère qui berce contre ton coeur

Mon coeur infini, mon coeur misérable.

Jeanne18