LE DESARROI, BLESSURES ET RETROUVAILLES

Le désarroi,

ma foi

Suffit parfois

Pour retrouver la Voie

 

La Voie

Tant de de Voies

Ma foi

Que de Voix

 

La Voix

Résonnance

Son à outrance

Et une once d’innocence

Innocence

Flagellé par le mensonge

Flagrance

Puis l’absence

 

Absence

Retrouvaille

Instance

Maquis éternel

 

Pour des valeurs

Enfouies dans l’être

D’ici et d’ailleurs

Signe avant coureur

D’une justice sans exactions et sans peur !!!

 

Tu voudrais  savoir

Pourquoi je suis ici

Il faut me croire

La Vie en a décidé ainsi

J’ai traversé les déserts

J’ai franchi des mers

Touché des frontières

J’ai fait un tours aux enfers

 

Les nuits je courais

En journée je dormais

A l’aube je marchais

A midi je me cachais

 

J’ai vu des choses

Que mon âme n’ose

Même vouloir partager

De peur de t’inquiéter

 

Mais comme tu tiens

A savoir ce qui s’est passé

Je te raconte tout

A travers le titre

Ma foi, Le désarroi

Et fini les blessures, vivons les retrouvailles !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

POURQUOI Y-A-T-IL DES GENS MECHANTS DANS LA VIE ?

Il est vrai que la vie serait beaucoup plus facile et agréable si tout le monde était gentil : plus  de conflit, plus de guerre, plus de profit au détriment des autres etc.…….. malheureusement, il faut être réaliste : Un tel monde n’existe pas. De nombreuses personnes se conduisent très mal.

Tout d’abord je précise que certaines personnes font du mal sans le vouloir ou sans le savoir. Ils ne s’en rendent pas compte.! Il y a de nombreux exemples : comme quelqu’un qui te fait une réflexion désagréable ( sans imaginer que cela peut te blesser )

D’autres personnes peuvent donner l’impression de faire du mal, mais ils agissent avec le sentiment de faire ce qu’ils doivent faire. Ce peut être le cas d’un juge qui prononce une lourde condamnation, ou même un professeur qui renvoie un élève de sa classe : ils obéissent à des règles au risque de paraître  » méchants »

Mais il existe aussi des gens qui sont délibérément méchants , qui prennent la décision de faire du mal à autrui, que ce soit verbalement ( par des mots ), physiquement ou par tout autre moyen.

Il faut comprendre que la plupart des gens méchants sont en réalité malheureux leur attitude est donc le reflet de leur humeur, leur méchanceté est l’expression de leur mal-être.

D’ailleurs, on connait tous des moments où l’on n’est pas contents, on est alors capables d’être très désagréables, y compris avec ceux qu’on aime. Certaines personnes sont dans cet état quasiment en permanence.

Cela ne les excuse pas forcément, mais ça permet de ne pas trop leur en vouloir.

Il y a un proverbe qui dit «  Ne souhaite pas aux gens méchants d’aller en enfer, ils y sont déjà « .

 


 

Méditation sur l’Indifférence

On frappe à la porte

Impossible

Parfaitement impossible

Puisqu’il n’y a pas de porte

A quoi bon d’ailleurs

Puisqu’il n’y a pas de murs non plus

Ni fenêtres à fortiori

 

Mais alors qu’est-ce qui nous sépare ?

L’indifférence !

Seulement l’indifférence .

C’est quoi l’indifférence ?

C’est l’absence  de lumière

En plein jour.

Quand l’indifférence s’installe, qu’est ce qu’il reste au final ?

Plus RIEN,

sinon les adieux, et pas seulement tourner la page, mais la déchirer au cas où un vilain petit vent tenterait de la rouvrir.

Un doute….

Pas grand chose…. des souvenirs….des fois !

Des regrets, que çà aurait pu être mieux.

Mais on a aussi le pouvoir de tout changer, avec de la bonne volonté.

A quoi bon rester ensemble, Amoin d’en trouver la cause d’arranger çà….

Peut être des souvenirs s’ils sont bons, sinon il ne reste que du vide.

RIEN et tout se perd dans notre labyrinthe cérébral

Et ce n’est pas forcément plus mal

L’indifférence est le plus grand des Mépris.

 

 

LE BON SENS

La meilleure morale est celle du bon sens.

Pour obtenir l’estime, il est le plus sûr guide

Moins saillant que l’esprit, il est bien plus solide.

Et ne s’égare point en sophismes brillants.

S’appuyant sur les faits, il avance à pas lents

Toute subtilité se brise à son égide

Tout système faux, il démontre le vide

Par lui tout est soumis à l’épreuve du temps.

Ce qui doit choquer ne peut être durable

L’exagération le trouve inexorable

Il réduit chaque chose à sa juste valeur.

Des folles passions, il blâme le délire

L’orgueil philosophique éprouve sa rigueur

Et la vérité seule a sur lui l’empire.

 

 

 

 

Mélancolie

Aliment et poison d’une âme trop sensible

Toi,  sans qui le bonheur me serait impossible,

Tendre mélancolie ! Ah! viens me consoler !

Viens calmer les tourments de ma sombre retraite

Et mêle une douceur secrète

A ces pleurs que je sens couler.

 

Loin de moi, vains plaisirs que le monde idolâtre !

Ces rires insensés , cette gaieté folâtre !

Semblent braver ma peine et ne font que l’aigrir.

J’aime mieux mes soupirs, ma tristesse, mes larmes

Ma langueur a pour moi des charmes

Je souffre…. et ne veut point guérir.

 

Fidèle au malheur, comme à la solitude

Mélancolie, nourrissez mon coeur d’une longue inquiétude

Souvenirs qui touchez, même en nous déchirant ;

Que  je dise à ma dernière heure :

 » On me plaint, on m’aime, on me pleure « 

Que je sourie en expirant.