Musique et Poésie sont des vertus

La Musique a des vertus insoupçonnées au même titre que la Poésie. En aucun cas elle ne servira de guérison, néanmoins elle apportera sa contribution. Elle régénère, aère et adoucit l’esprit, enfermé dans l’ombre et la tristesse. Elle éveille les sens et débride parfois une sensualité que le corps exprime en toute liberté. C’est justement, cet épanouissement corporel qui communique et suscite à l’esprit:  dynamisme et positivité.

Sous l’inspiration d’une musique que ce soit son rythme, ou les paroles d’une chanson, susceptibles  de vous toucher, vous  vous sentez automatiquement emportés vers de nouveaux horizons qui vous amèneront à concevoir moralement, une autres optique sur votre vie.

Cela dit, il arrive que l’inverse se produise également.

Les paroles d’une chanson qui exprimeront ouvertement ce que nous ressentons secrètement, auront pour effet de piquer sensiblement notre émotion. Mais là bon……….. il faudrait être Maso pour continuer à nous faire du mal !

Mieux vaut écouter des chansons auxquelles nous aurons envie  » Parle à mon coeur, ma tête est malade  »

Et dans l’affaire de quelques minutes, l’espoir et le réconfort opèrent par magie.

On lie son coeur à la musique comme le Soleil est lié à ses rayons. Le Soleil réchauffe le coeur, et ses rayons l’illuminent

La musique a donc cet effet sur nous !

La Musique procure magiquement et instantanément un moment d’évasion qui sème l’oubli , les résidus d’une déprime constante ou passagère.

La Poésie est une source de rimes et de vers qui imprègnent la pensée jusqu’au rêve éveillé….

Ecrire un poème, c’est presque dire  » Je t’aime «  La consonnance des rimes est une mélodie qui prend le coeur

La portée des vers, est un petit nuage qui nous laisse Rêveurs.

 

L’émotion

Nous vivons deux sortes d’émotion :

L’une fait briller les yeux

L’autre rallume le coeur.

 

Il existe deux sortes d’entité émotionnelle :

1° L’émotion instantanée ( réaction instinctive déclenchée par différents phénomènes tels que ! la joie, la déception, l’admiration, le chagrin…. )

2° L’émotion réactive ,une émotion logée dans le subconscient, qui a déjà fait son chemin et ressurgit  autant de fois qu’elle y revient. Celle-ci est davantage liée à des situations telle que : la rencontre, le souvenir heureux ou traumatique, ( le retour sur une situation traumatique, déclenche automatiquement une émotion réactive ). Le sentiment affectif ou amoureux également.

Ce qui explique dans ce contexte,   » La fragilité émotionnelle « 

L’émotion, une entité subjective liée à la conscience, se manifeste instinctivement face à une situation donnée.   Rire, pleurer, s’exclamer, haïr, admirer, etc. sont des réactions émotionnelles incontrôlées, qu’elles soient maitrisables ou pas. La sensibilité  émotionnelle est un état de l’émotion, qui, mal gérée, peut générer des manifestations diverses :  instabilité, maladresse, replis sur soi, exubérance et autres…. La maitrise n’est pas toujours équilibrée, elle est  parfois excessive ou insuffisante. Une maitrise mal dosée peut engendrer certains blocages.

L’émotion, on la vit, on la subit, on la contient, mais elle reste bien souvent incontrôlable.

L’émotion est une entité dont les réactions instantanées traduisent dans nos larmes un bonheur inattendu ou une déception superflue

Importantes sont les larmes qui s’échappent du coeur et font briller les yeux

Laissez votre coeur chanter quand il en a envie. Ne le laissez pas déchanter face au ciel gris, face à votre septicité.

Lui seul éclairer votre vie et votre esprit.

Les larmes d’un sourire, ne sont autre que des éclats de rire qui perlent au fond des yeux lorsqu’on est ému ou heureux.

On ne se prépare pas à une émotion, on la vit spontanément, et même si on le voulait ce ne serait que supposition. L’indicible, l’indescriptible, sont des mots que l’émotion traduit. Des mots inexprimables que l’expression oublie.

Seul le coeur, dessine sur la mémoire ses propres ressentis.

 

 

 

 

L’Amitié

 » L’Amour «  est large de sens, dans ses différentes formes, et ne comprend qu’une seule définition :

Le Sentiment

Ce qui m’amène à dire que :

Dans l’Amitié il y a de l’Amour

Dans l’Amour il y a de l’Amitié

L’Amitié  est un mot que l’on emploie très facilement et qui dans ce contexte, englobe tout paramètre relationnel… Relation courante, copinage, contact….

En réalité, l’amitié en dit plus long que toutes les lettres qui la composent. Lorsque je dis :

Dans l’amour, il y a de l’amitié….

Dans l’amitié, il y a de l’amour…

Quand on a des amis il faut savoir les garder, on échange, on se confie, sans jamais en douter.

Et pour tout couronner on s’aime sans arrière pensée.

C’est tout simplement parce que les deux ont des similitudes dès le démarrage de la relation : feeling, peaufinage de la relation au fil des jours, confiance, confidence et attachement lié à tous ces éléments.

Définir l’amitié semble facile, mais au fond, elle n’est pas vraiment définissable.  Elle se développe, se vit, et nous la percevons comme un amour qui prend naissance, et que nous essayons de protéger au quotidien.

Entre deux mains tendues, le niveau de progression amicale s’élève au départ sous deux formes d’échange.

1° la communion avec le coeur

2° Le réconfort avec le coeur

Autrement dit, l’une débute sur des échanges sincères, l’autre commence à y greffer progressivement un attachement plus profond.

Ce qui m’amène à penser, qu’un  ami, c’est aussi celui  sait lire entre les lignes et au fond des yeux…. C’est également celui  qui saura être là, quand on a besoin d’une présence, d’un réconfort, aussi bien  après la pluie, qu’après le soleil.

L’amitié est un peu comme un mur qui ne devrait jamais s’effondrer, sauf si tu laisses une tierce personne l’abattre, sans même essayer de l’en empêcher.

Une fois la confiance apprivoisée, l’amitié est un oiseau qui refuse de s’envoler.

Toi mon amie

Toi qui m’a tant soutenu

Dans nos partages et dans ma peine

Nous allions si bien ensemble

Mais un jour tu es partie

Me laissant désemparée et attristée

Malgré tout, je n’oublie rien

Et tu resteras toujours dans mes pensées

Je t’aimais bien , je t’aime encore !

 

 

 

.

QUI SERA….?  » petite prière « 

Qui sera la main tendue à celui qui est tombé sur le chemin ?

Seigneur, donne-moi d’être cette main…

Qui sera ce sourire adressé

à celui qui est triste et découragé ?

Seigneur, donne-moi d’être ce sourire…

Qui sera ce regard d’amitié et de compassion

pour celui que plus personne ne regarde ?

Seigneur, donne-moi d’être ce regard…

Qui sera cette oreille attentive

à celui qui n’est jamais écouté ni entendu ?

Seigneur, donne-moi d’être cette oreille…

Qui sera ce coeur

où pourra se réchauffer le mal-aimé, l’exclu ?

Seigneur donne-moi d’être ce coeur…

Qui sera cette bouche qui osera dire la vérité

dans un univers de mensonge et de fausseté ?

Seigneur, donne-moi d’être cette bouche…

Mais peut-être, est-ce trop prétentieux de te demander d’être ceci ou cela ?

Alors donne-moi simplement d’être !

Et je serai ce qu’il faudra, au moment où il me le sera donné !

 

 

Ecrire pour mieux Dire

On  ne peut parler d’avenir

En oubliant de vivre le présent

Apprendre à accepter le présent

Tel qu’il est, permet d’espérer

Le meilleur dans l’avenir

 

Le Temps se charge

D’écrire notre histoire,

De la graver dans nos mémoires

Et de revêtir nos espoirs.

Le temps qui nous échappe

Est du temps perdu

Le temps qui nous dépasse

Est celui qui dessine notre avenir

Secrètement dans l’espace.

 

Lorsque tu bouscules ma mémoire,

Je me souviens d’un regard

Qui a visé mon coeur

Et ne l’a jamais quitté.

Je me souviens d’une histoire

Vécue dans l’ombre

Sans espoir, sans regret

D’une histoire qui ressemblait

A un rêve, loin de la réalité,

Mais près d’un oiseau fidèle

Qui a refusé de s’envoler.

 

Soudain dans la lumière,

Est née une belle histoire d’amour.

Une histoire d’amour devenue réalité.

 

 

L’Intelligence des Mots

Que pourrait bien nous dire la Vie, si les Mots n’existaient pas ?

 » Je ne suis qu’une joueuse de mots qui leur cherche toujours une place, pour les alléger ou les rendre beaux. Mais c’est pas tout, les  Mots ont une importance, au delà de la légèreté et de la  beauté que leur attribue la poésie.

On se cache derrière les mots, on joue avec les mots, on jongle avec les mots quand on  ne sait quoi dire…. et l’on pense  tout haut, lorsqu’il s’agit de les écrire.

Trois indications soulignent le rôle des mots à partit du moment où on les exprime :

1° LA VALEUR DES MOTS 

la  valeur des mots peut colorer le monde en rose en bleu ou en gris 

Lorsqu’on parle, on utilise les mots qui arrivent instinctivement.

Lorsqu’on écrit, on apprend davantage à travers la réflexion, à en reconnaître la valeur et le sens de ce que l’on recherche à exprimer réellement.

Chaque mot est une pierre qui sert à construire notre vocabulaire et à la caractériser :

Pauvre, riche, élégant, raffiné, ordinaire, vulgaire etc.….

C’est la raison pour laquelle utiliser des mots à bon escient, dans le bon contexte, peut avoir un impact positif, peut  même toucher profondément, au point de cibler chez votre interlocuteur des MEAUX  enfouis dans le subconscient qui ne demandent qu’à être expulsés.

2° LE POIDS  DES MOTS

Leur poids varie selon le sens que la pensée leur attribue.

Les mots ne servent pas qu’à former des phrases. La répercussion de chacun d’eux à travers nos intonations joue un rôle déterminant.

Quand on blesse quelqu’un sous l’effet impulsif on se laisse dépasser par les mots en oubliant dans ce cas que les mots sont lourds de sens 

En tout état de cause, la colère, reste mauvaise conseillère dans le choix des mots.

3° L’INTELLIGENCE DES MOTS

l’intelligence des mots ne peut-être guidée que par l’intelligence de l’esprit. Quand on  s’exprime normalement sans agitation, c’est l’esprit qui trie les mots et l’intelligence qui les choisit.

Ce qui ne veut pas dire, que l’intelligence, dispense de paroles blessantes.

Car les phrases bien tournées sont susceptibles de faire aussi mal que des paroles désordonnées.

 

 

La Santé

Le Sport et la Santé font bon ménage :

Le Sport revitalise

La Santé optimise

La Santé est un oiseau fragile aux ailes infidèles qui  le déstabilisent parfois.

Savoir la conserver, c’est lui donner de l’aile et non des ailes.

La Santé au coeur de notre existence doit rester une priorité. avec elle on peut tout faire et tout affronter….Sans elle, on ne’ fait plus rien de sa vie et la motivation n’est plus au rendez-vous.

La Santé est la meilleure arme de notre vie, elle nous stimule en nous motivant pour nous battre, combattre, rêver, s’émerveiller. Elle nous permet également d’avoir la force de surmonter les mauvais moments ou de savourer les meilleurs ( après la pluie, le beau temps ). C’est un trésors à préserver précieusement, en évitant les excès de toute sorte, en ne dépassant pas les limites de ce que l’on peut accomplir.

Ceux qui ont la chance d’être resté toute leur vie en bonne santé, continuent à jouir de la vie, en appréciant ou en se souvenant des bons moments vécus, avec un regard différent.

Bien sûr, on ne cherche pas à être malade, on subit cette malchance. C’est encore le Destin qui en décide ! Mais tout ce que l’on peut éviter pour ne pas l’être, favorise la protection.  » Tout se soigne en grande partie  »  mais rien n’est jamais acquis.

Lorsque le piège vous prend par la main, restez positif, croyez en vos possibilités d’en sortir.

Seules : la possibilité et la force d’y croire représentent 50% de guérison