Les heures s’envolent

Dans le vol tremblant de l’heure

Que nul ne peut retenir

Passe lentement et pleure

La chanson du souvenir

C_oZusa01aTIcl-LX9Km8fLjFOM@350x85

De Johnny Halliday :  

 »  Souvenirs, souvenirs

Je vous retrouve dans mon coeur

Et vous faites refleurir

Tous mes rêves de bonheur « 

C_oZusa01aTIcl-LX9Km8fLjFOM@350x85

Et quand sa course l’emporte

Plus loin  que ne vont nos yeux

Plus d’une voix longtemps morte

Murmure encor des adieux

9642383lpw-9642389-article-air-france-avion-missile-coree-du-nord-jpg_4465358_1250x625

 

Ainsi chaque heure envolée

Du nid fragile des jours

Nous fait plus inconsolée

La perte de nos amours !

 

 

 

 

Ecrire, une solution pour se libérer

Il ne s’agit pas d’écrire un roman, mais de coucher sur le papier ce qui se trame dans le cerveau.

L’écriture est aussi une façon d’aller à la rencontre de soi,  c’est un moyen de dire et d’accepter ce que l’on s’avoue pas. ça rend sauvage l’écriture !

Souvent associé à la douleur, paralysante pour certains, rédemptrice pour d’autres.

Un mystère se produit quand la plume ou le stylo touche le papier, quand les doigts pianotent sur le clavier pour écrire ses pensées, son histoire et voir même sa journée.

L’écriture est sublime quand elle est littéraire, et peut aussi être thérapeutique, salvatrice et nécessaire pour atteindre l’inconnu qu’on porte en Soi .

Souvent  sacralisée, l’écriture pourrait être un moyen simple d’aller mieux

 

 

Si publier un roman n’est pas à la portée de tous, aligner ses pensées sur une feuille de papier aide beaucoup, et tous peuvent le faire .

Un journal de bord permet également de revivre les événements, les voyages, avec une certaine distance pour mieux  les digérer ou les savourer.

Le besoin d’écriture  me permet de remettre les choses en ordre et me reconstruire

Cette reconstruction est d’autant plus nécessaire dans le cas de souvenirs traumatiques

L’écriture à une force supplémentaire, car elle engage le corps davantage. La main devient la continuité de la pensée, le corps et l’esprit sont unis, il s’agit presque d’une forme de Méditation  grâce d’une présence à Soi à l’instant présent.

Le seul fait d’écrire me libère intensément de l’angoisse, la douleur et j’essaie de me reconstruire.