Pourquoi ce désarroi ?

Ce soir, ma solitude me fait mal

Tristesse tu t’empares de mon coeur

La joie fuit ma tête en pleure

Un voile recouvre ma vie si pâle.

Solitude dans le vide de mes nuits

Criant ma peine par des larmes silencieuses

Défiant la haine des heures pernicieuses

Chercher en vain une issue à l’ennui.

Seule dans le soir avec une musique nostalgique

Rythmant mon chagrin sur la page blanche

Ecrire un passé, s’accrocher à la branche

Coucher ses rancœurs comme un remède magique.

Dans le silence de ma vie, vivre d’espoir

Lumière dans les mots, récit en prélude

Comprendre ses erreurs, contrer la lassitude

Accepter la réalité que demain sera noir.