Douces Pensées

Quand je me dis le soir dans ma chambre, solitaire

J’ai fait ce jour encore le bien que j’ai pu faire

Mon coeur s’épanouit; j’éprouve en un tel instant

Une céleste joie, un saint ravissement.

 

Et ce plaisir divin souvent se renouvelle

Le Temps n’en détruit pas le souvenir fidèle

On en jouit toujours, et dans l’âge avancé

Le présent embellit  les vertus du passé.

 

Du Temps, vous le voyez, j’ai senti les outrages,

Déjà mes yeux éteints, sont chargés de nuages,

Mon corps est affaissé sous le fardeau des ans

Mais  sans glacer mon coeur, l’âge affaiblit mes sens

 

J’embrasse avec ardeur les plaisirs qu’il me laisse

Je m’occupe, je pense, et j’ai pour volupté

Ce charme que le ciel attache à la bonté

Le présent embellit le passé.

Jeanne7

Petite Prière du Soir

 

Père  Céleste,

Je Te bénis pour Ton Amour envers moi en me donnant Ton Fils Unique

le Seigneur Jésus

Je Te remercie de la Grâce que Tu m’as faite de devenir Enfant de Dieu

J’étais loin de Toi, marchant selon les convoitises de ce monde, mais aujourd’hui je me repens, et je t’ouvre mon coeur afin de recevoir le Seigneur Jésus comme mon Seigneur et Sauveur.

Pardonne-moi mes offenses, purifie mon coeur par Ton Sang versé pour moi et fais luire Ta lumière dans ma vie, afin que je devienne Enfant de Dieu.

Que ma vie devienne, un parfum de bonne odeur pour le Père Eternel.

Merci Seigneur Jésus de m’avoir rachetée et sauvée

 « A Toi : Honneur, le Règne, la Force, la Puissance, la Gloire, la Domination et la Majesté avec actions de Grâce pour les siècles des siècles. »

 AMEN !

2255289810Jeanne20

VILLENEUVE-D’ AMONT en Franche-Comté en Juin 2015

 Découverte de deux sites en Franche-Comté par une belle journée ensoleillée

Le PONT du DIABLE est surtout connu pour sa légendeDSCN0344

On raconte qu’un  homme chargé de construire ce pont, aurait conclu un pacte avec le Diable, lui offrant son âme en échange de quoi le pont serait achevé dans une nuit. Rongé par la culpabilité il tomba gravement malade, ce qui alerta les  gens du village qui prévinrent le Curé.

Celui ci se rendit sur le pont et brandit son Ciboire. Le Diable recula et plongea dans un entonnoir.

Encore aujourd’hui,  on dit qu’à la nuit tombée, une ombre rode et des bruits se font entendre………..

Avec mon  amie Sylviane, Jurassienne, nous avons visité ce  lieu. Pas la nuit ( rire) mais par une belle journée bien ensoleillée ,  beaucoup de visiteurs  un peu curieux comme nous deux.DSCN03392015-06-06-Crouzet-Migette-la tête du DiableDSCN0342puis nous  avons visité  La Source du Lison  site reposant en pleine nature où coule une eau claire et limpideDSCN0347

Retour au Chalet DSCN03172015-06-Villeneuve d'Amont-Jeanne dvt le chalet

La commune : Villeneuve d’Amont se situe entre Pontarlier (Doubs)  et Salins les Bains (Jura)  m’est particulièrement cher. La petite Eglise de toute beauté2015-06-06-Villeneuve d'Amont-Paradis et enfer2015-06-06-Villeneuve d'Amont- Le confessionnal2015-06-06-Villeneuve d'Amont- La chaire2015-06-06-Viklleneuve d'Amont- Les orgues2015-06-06-Villeneuve d'Amont-Un vitrail de l'église

Petit coin  charmant de la France profondeJeanne7

Condoléances

Aucun mot n’est assez fort pour apaiser

L’immense chagrin que vous ressentez

Bientôt surmonté grâce au temps, à la force et à l’amitié

De personnes pour qui vous comptez

Souvenez-vous ensemble des doux moments

Partagés avec  DOMINIQUE jusqu’à présent

Elle sera toujours dans vos coeurs

Son souvenir et son sourire apaisera votre douleur

 

Quand la vie nous sépare d’un être cher, le souvenir de son sourire est la meilleure manière d’aller de l’avant.2255289810Jeanne22

 

 

LA FIN DE VIE

Quand on approche de la fin, on se dépouille de tout ce qui n’est pas vrai on est alors plus authentique que jamais, et  comme on ne l’a jamais été auparavant.

Bien sûr, on a besoin de soins appropriés visant la gestion de toutes sortes de douleurs. Mais  on éprouve également ce que je pourrai appeler des besoins de l’âme : se sentir entendue, appuyée, entourée et en sécurité.

La personne veut être comprise et acceptée comme tout le monde.

Certaines personnes ont la chance ( y compris Moi ) de pouvoir amorcer leur processus de fin de vie, dans un état  de paix avec elles-mêmes, entourées de ceux qu’elles aiment. Mais ce n’est pas toujours le cas !

En ce moment je vis une expérience : J’ai l’impression d’être un fardeau pour mes proches ou la société. Je me sens perdue et seule !

Le cafard de la solitude ? Et pour surmonter ce cafard il faut du courage , pour ne pas pleurer ,  et blasphémer.

Ecrire soulage et libère l’esprit, permet aussi de retrouver confiance et redevenir sereine.

Bon Dimanche à  tous

 

VIVRE ET CROIRE

Vivre et croire, c’est aussi accepter que la Vie contient la mort et que la Mort contient la Vie.

c’est savoir, au plus profond de Soi, qu’en fait, rien ne meurt jamais.

Il n’y a pas de Mort, il n’y a que des métamorphoses.

On ne se quitte pas.  Mais nous allons au Pays de la Vie.

Là où les fleurs plus jamais ne se fanent

Là où le Temps ne sait plus rien de nous..

Là où on ignore les rides et le soir

Là où c’est toujours Matin

Là où c’est toujours serein.

Nous quittons nos ombres, nos souffrances et nos peines.

Au pays de la Vie tout est si beau ! Avec Marie notre Mère  et Jésus notre Frère.

Ne soyez pas triste

L’Amour est le plus fort et Dieu est amourthXIRCFTO8.jpg 2Jeanne 11

PETITE HISTOIRE DRÔLE  » Savoir se défaire d’un piège »

Un jour, Hyène, Chien et Bouc passèrent du temps à faire la pêche et a poser leurs filets.topelementequipement-pour-capturer-un-chien-craintifboucjornalscolaireHyène n’attrapa que des  crapauds, Chien attrapa des silures. et Bouc, lui attrapa des carpes.

Ils rassemblèrent tous les poissons. Hyène s’empara des carpes de Bouc et les posa à côté de lui. Il prit les silures de Chien et les posa à côté de lui.

Bouc dit alors à Chien :  Hyène a pris tous nos poissons et les a posés à côté de lui. Il ne nous laisse que ses crapauds. Qu’allons nous faire ?

Le Chien di : Qu’il me rende ou non mes poissons, je me sauverai. Chien prit ses poissons et s’enfuit à toute allure. Hyène eut beau le poursuivre, il ne put pas le rattraper.

Bouc se dit lui aussi : Je vais reprendre mes poissons. Il s’approcha doucement de ses poissons, il les prit et alla se plonger dans le fleuve, en laissant dépasser que ses cornes. Hyène le poursuivit, il ne voyais plus ni poissons ni Bouc.

En nageant, il se heurta aux cornes de Bouc. Il pensait que c’était du bois, mais Bouc cria :Mêê  Mêê !

Hyène dit : Ah, c’est justement toi que je cherchais, je vais te dévorer tout de suite !

Bouc  lui dit :  Attend que je me sèche un peu. Tu ne vois pas que je suis tout mouillé  ! Tu pourras alors me dévorer.

Hyène laissa Bouc sortir de l’eau. Il voulait le dévorer, mais Bouc lui dit :  Attends que je sois bien sec !  Quand ses poils  furent bien secs, Bouc fit semblant de répondre à quelqu’un : oui oui, j’entends ! Hyène demanda : Qui t’appelle ainsi ? Bouc : C’est mon père

Hyène demanda : Que veut-il ? Bouc dit  : Il me demande d’aller ramasser les os d’une hyène et de les mettre à l’abri. Hyène s’écria :Où donc avez-vous eu ces os ? Bouc lui dit  : Tu vois ma barbe ? Chaque fois que je la dirige vers une Hyène, celle-ci meurt sur place. Hyène s’écria : De grâce, ne la dirige pas contre moi ! Hyène prit la fuite . Il s’arrêta au loin, se retourna et cria de nouveau : Ne dirige pas ta barbe contre moi Pitié !

C’est ainsi que Bouc eut la vie sauve.Jeanne 11