LA SOUFFRANCE

DSCN1439Une souffrance bien ancrée, reste longtemps pour nous démoraliser. Elle s’accroche sur notre âme de bonté, nous fait même pleurer, sans savoir combien  de temps ça va durer, même quand nous avons trouvé un petit rayon d’espoir. Elle fait en sorte de nous dire qu’elle ne nous a pas quitté.

Les larmes qu’on ne pleure pas, dans notre âme retombent toutes ! Et de leurs  patientes gouttes martèlent le coeur triste et las. Un coeur patient est un coeur triste.

En  amour faut-il écouter le coeur ou la raison ?

 » le coeur a ses raisons que la raison ignore »

Les gens disent qu’en restant optimiste, on est plus heureux et en meilleur santé.

Enfant, on nous apprends à sourire, à être de bonne humeur, à faire bonne figure, a voir le verre à moitié plein.

Mais régulièrement la réalité, nous force a arrêter la  mélodie du bonheur

Vous pouvez tomber malade, vos amis  peuvent vous décevoir !

C’est dans ces moments là qu’on a le plus envie d’être soi-même, de tomber le masque et de montrer son vrai visage angoissé, malheureux.