LA FIN DE VIE

Quand on approche de la fin, on se dépouille de tout ce qui n’est pas vrai on est alors plus authentique que jamais, et  comme on ne l’a jamais été auparavant.

Bien sûr, on a besoin de soins appropriés visant la gestion de toutes sortes de douleurs. Mais  on éprouve également ce que je pourrai appeler des besoins de l’âme : se sentir entendue, appuyée, entourée et en sécurité.

La personne veut être comprise et acceptée comme tout le monde.

Certaines personnes ont la chance ( y compris Moi ) de pouvoir amorcer leur processus de fin de vie, dans un état  de paix avec elles-mêmes, entourées de ceux qu’elles aiment. Mais ce n’est pas toujours le cas !

En ce moment je vis une expérience : J’ai l’impression d’être un fardeau pour mes proches ou la société. Je me sens perdue et seule !

Le cafard de la solitude ? Et pour surmonter ce cafard il faut du courage , pour ne pas pleurer ,  et blasphémer.

Ecrire soulage et libère l’esprit, permet aussi de retrouver confiance et redevenir sereine.

Bon Dimanche à  tous

 

6 réflexions sur “LA FIN DE VIE

  1. Il ne faut surtout pas penser comme ça madame Jeanne,,vous savez bien que les vôtres vous aiment et que la personne aimée n’est jamais un fardeau.Une journée de cafard,demain ,vous verrez qu’il y a encore de l’espoir.c’est normal le cafard les jours où ça va moins bien.Moi,j’ai 73 ans ,pas tout à fait mais presque.et combien de fois,je perdais espoir aussi ayant une santé.bien chancelante ,je vous avoue que dans mes journées où tout me semblait noir,je venais voir vos écrits et c’est là que je reprenais espoir,alors je suis certaine que ce mauvais moment va passer et qu’ il vous reste encore bien des jours meilleurs.C’est ce que je vous souhaite avec tout mon coeur.Je vous aime beaucoup et j’ai joint votre nom à tous ceux que j’aime et pour qui ,je prie. Avec toute ma sincérité et ma tendresse. Nicole.xxx .

    J'aime

  2. Justin Picard dit :

    Quelle belle réflexion sur cette période intense de la vie, faite de nombreux deuils . Un deuil peut aussi devenir un chemin de liberté qui permet de faire la vérité sur soi. Si la fin de vie peut être vécue comme une perte dans sa dimension humaine sur le plan de la foi elle prépare un passage, fait naître une plus grande espérance, une lumière sur le véritable sens de notre passage terrestre.
    Merci Mme Jeanne pour ce partage. Il est inspirant.
    Que le Seigneur vous bénisse +
    Justin Ptre

    J'aime

    • Merci Père Justin pour votre bénédiction que je reçois en toute humilité. Merci de me comprendre et de m’encourager quand le moral est en baisse. Vous avoir comme ami m’apporte une grande joie.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s