Douces Pensées

Quand je me dis le soir dans ma chambre, solitaire

J’ai fait ce jour encore le bien que j’ai pu faire

Mon coeur s’épanouit; j’éprouve en un tel instant

Une céleste joie, un saint ravissement.

 

Et ce plaisir divin souvent se renouvelle

Le Temps n’en détruit pas le souvenir fidèle

On en jouit toujours, et dans l’âge avancé

Le présent embellit  les vertus du passé.

 

Du Temps, vous le voyez, j’ai senti les outrages,

Déjà mes yeux éteints, sont chargés de nuages,

Mon corps est affaissé sous le fardeau des ans

Mais  sans glacer mon coeur, l’âge affaiblit mes sens

 

J’embrasse avec ardeur les plaisirs qu’il me laisse

Je m’occupe, je pense, et j’ai pour volupté

Ce charme que le ciel attache à la bonté

Le présent embellit le passé.

Jeanne7

7 réflexions sur “Douces Pensées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s