Autopsie de mon Être

La  Maladie est fatale,

Quand sur la vie elle s’étale

Devenir sédentaire

C’est ne plus plaire

Ressasser les soucis

Rajouter des ennuis

Faire naître des idées

Hanter les longues journées

Esprit englué de noir

Sombre dans le désespoir

S’enfermer chez soi

De son monde être Roi .

De paroles on t’abreuve !

 

En vain, car sans preuve

Au fond de ton coeur

T’es égal le bonheur !

Plus rien ne te touche

Plus rien ne te parait louche

Ta vie est ailleurs

Sans jours meilleurs

Alors je me dis « Pourquoi » ?

Sur cette terre faire quoi ?

 

 

Ultime Cri, éclat lucide

Et deviner la Mort perfide

Ne point se résigner

Alors, à elle s’opposer !

Quelque part , une étincelle

Qui monte et t’appelle

A elle tu t’accroches

Patiente, attendre la lueur

Qui ranimera ton coeur

Se saisir de cette main

Et peut-être que demain…..

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s