L’attente

Les années se transforment en jours
Mais les jours restent sombres
Rêvant d’une vie comme les autres
Un peu d’amour.

Ma vie si compliquée
Des rêves inachevés
Des rêves jamais réalisés
Et pourtant tant espérés.

L »attente me pousse à écrire
Je ne peux plus sortir
Enfermée dans ma maison
Comme si j’étais dans une prison.

Certains actes sont irréparables
Les jours sont semblables
Personne ne m’entends
Personne ne me comprends.

Des souvenirs qui inondent mes pensées
M’empêchant d’avancer
Marre de souffrir
Envie de mourir.

Tant de larmes
Les larmes qui coulent sur mon visage
Mon coeur qui fait naufrage
Je n’ai aucune force de retenir mes larmes.

Je suis assise ici
triste et solitaire
Plus envie de me taire
Je ne veux plus de cette vie.

Au fond de mon regard
On peut lire la douleur
Je souffre de mon malheur
Ma vie est comme de l’art.

Je suis perdue
Ma misère me tue
Je pleure de mon sort
Tout ce qui me vient à l’esprit est la mort.

Du mal à retrouver le sourire
Je ne peux qu’écrire
Tout est fini
Marre de vivre

A force de m’ennuyer
Quelqu’un viendra me réveiller
Ouverte sera la  porte
Je serai morte!

jeanne(ParDamYsa)p1

2 réflexions sur “L’attente

  1. Helene Rousseau dit :

    Comme c’est bien écrit , toutes ces émotions que tu vis je me reconnais à 100% mais j’aimerais que pour toi ,tu sois plus heureuse moi je suis habituée à cette solitude et cette tristesse de mon âme ma délivrance sera la vie éternelle…ça s’en vient hein! Mais quand ? En attendant douce Jeanne je suis de tout coeur avec toi et je t’aime gros tu est une femme extraordinaire j’aurais aimé que tu vives a Montmagny tu mapportes beaucoup de bien moralement bye bisous 💔😍💗💙 bonne journée

    Le sam. 18 janv. 2020 12:50 PM, Je vais au bout de mes Rêves a écrit :

    > Jeanne Glaude posted: « Les années se transforment en jours Mais les jours > restent sombres Rêvant d’une vie comme les autres Un peu d’amour. Ma vie si > compliquée Des rêves inachevés Des rêves jamais réalisés Et pourtant tant > espérés. L »attente me pousse à écrire Je ne peux plus » >

    J'aime

    • Ecrire, couchée sur une feuille mes pensées et mes émotions, m’aident à fuir le temps qui est si long, j’essaie aussi t’apporter un peu de réconfort à tous et celles qui comme moi se sentent seuls. C’est un bonheur aussi de t’avoir comme amie mes séjours à Montmagny m’ont donné de amies que je considère comme des sœurs, je t’aime fort tu sais et je t’apprécie énormément. Nous devons nous soutenir dans toutes les épreuves et je t’assure que la solitude en est une. gros bisous chère Hélène et restons toujours en union de prières car Dieu est Grand et compatissant.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s