Le jeune et la Vieille

Enfant charmant à voir

Et couronné de roses

Je montre aux coeurs moroses

Ce qu’ils voudraient avoir.

Je cours, matin et soir

Après les belles choses

Papillons blancs et roses

Je suis le jeune espoir !

Vieillard à la voix tendre

Que chacun aime entendre

Et cherche à retenir.

J’entre au seuil, et doux hôte

Je rends ce que l’âge ôte

Je suis le souvenir !