Des jeunes interrogent la Mamie

Mamie Parle-nous de la joie et de la tristesse?

Mamie répond :

Votre joie, c’est votre tristesse sans masques

Et le puits même dont monte votre rire

est celui qui souvent s’est empli de vos larmes.

Et comment en serait-il autrement ?

Plus, la tristesse creuse profond dans votre être

plus, s’ouvre en vous un espace pour la joie

.

Lorsque vous vous réjouissez,

regardez dans les abimes de votre cœur

Vous découvrirez que ce qui vous donne la tristesse

est cela même qui vous donna la joie

Et quand vous êtes submergés par le chagrin

regardez à nouveau dans votre cœur

vous vous apercevrez que ce que vous déplorez

n’est que cela qui vous fut jubilation.

Certain d’entre vous disent :

 » La joie a plus de grande valeur que la tristesse « 

Et d’autres disent :

« Non, la tristesse a plus de valeur « 

Or moi, je vous dis : Les deux ne sont pas séparables

Elles arrivent ensemble, et quand l’une d’elles s’intalle à votre table

Souvenez-vous que l’autre dort dans votre lit.

En vérité, entre votre joie et votre tristesse, vous êtes suspendu comme les deux plateaux d’une balance

Et vous ne reposez et ne vous équilibrez que lorsque vous êtes vides.

Imaginez un gardien de trésor vous soulève afin de peser son or et son argent

Inévitable est pour votre joie ou votre tristesse que l’une monte et l’autre descend.