REFLEXION D’UNE GRAND-MERE

L’inexorable  glissage des ans

Quand j’étais enfant, j’étais pressée de faire partie des  » Grands008_0014

 

Encore dans les langes

La tête dans les nues

Innocente comme un ange

Et puis c’est arrivé

A quinze ans je rêvais à un bel avenir, au futur garçon qui me ferais sourire

A Vingt ans on commence à découvrir la Vie, le monde du travail, les joies , les petites peines. et surtout fière de mes attributs.003_0011003_0010

A trente  ans, le mariage, l’arrivée des enfants007_0004 Je  suis encore belle !

Mais un beau jour par hasard , je me regarde la tête dans un miroir Seigneur j’ai une , deux,  trois rides, des cernes sous les yeux. Constatation morbide :  J’ai pris un coup de vieux !!! Ma beauté détale Je ne comprends plus. j’ai  cinquante ans!!!

commence les ennuis,  les enfants sont partis. Il ne reste que le chien. Quand je rencontre des amies ,  je trouve qu’elles sont décaties,   Pourtant la vérité est là Moi aussi je deviens  » décatie »  et cela  fait un drôle d’effet.!!!

La perte  d’êtres chers.007_0049007_0042

Et plus tard  Soixante ans, soixante dix ans , il faut bien accepter la déchéance physique avec joie et sourire à la vie  en se souvenant de la jeunesse, des beaux jours passés. rien d’extraordinaire  il y a un temps pour tout

A quatre vint ans J’ai des petits enfants  , c’est chouette !

Bonne fête à toutes les grands-mères

 001_0070

11 réflexions sur “REFLEXION D’UNE GRAND-MERE

  1. Madeleine Bélanger dit :

    Jeanne que c’est beau ce que tu as écrit tu dis vrai tu as eu un beau parcours cela veux pas dire que tu as pas eue de souffrances je te félicite

    J'aime

  2. Justin Picard dit :

    Merci de nous faire communier à ton histoire Et que passe le temps ! ce temps que nous ne pouvons arrêter. Hâtons-nous de lui donner du sens et un avenir. .Et comme c’est le temps de Dieu il est complice de nos histoires. Bonne journée avec une bénédiction pour ce temps

    J'aime

    • vos commentaires cher Père Justin me font un immense bien, je m’exprime par écrit pour ne pas sombrer dans le négatif, mais parfois que c’est dure d’accepter les desseins de Dieu ! Mais avec mon petit Jésus de Prague je lui confie tout et avec vos prières j’accepte aussi la volonté de mon créateur . Je vous remercie pour votre amitié et vos bénédictions.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s