POURQUOI SOUFFRIR

Il nous arrive à tous de souffrir, de nous sentir mal, d’avoir mal….

En fonction de l’ensemble de valeurs qu’elle adopte face à la vie, aux relations, au monde, chaque personne décide comment se comporter, comment agir, et comment penser.

Bien évidemment, cela peut avoir une influence sur nos sentiments. Parfois de manière totalement inconsciente,  nous nous enfermons dans un cercle vicieux duquel nous ne parvenons pas à sortir, et qui nous procure de plus en plus de souffrance et de malheur.

Quand les choses ne se passe pas comme nous le voudrions, nous pouvons souffrir et cette souffrance peut nous bloquer, nous paralyser, et faire que nous nous lamentions sur tout ce qui va mal.

Par conséquent, nous nous sentons comme des victimes face à tout  ce qui nous arrive. Puisque nous nous  sentons si mal, nous nous convainquons que nous ne pouvons rien faire, que tout est perdu d’avance, que rien ne vaut  la peine…. C’est cette attitude qui alimente la souffrance, car elle lui donne tout son pouvoir.

Nous pouvons vivre ainsi de manière indéfinie, en tournant autour de ce qui ne va pas, mais nous devenons de plus en plus en proie à l’angoisse.

Il est certain que parfois les choses vont mal, mais il est également certain qu’elles peuvent changer. La roue tourne….

Toutefois, si nous continuons d’agir comme d’habitude, il est probable que rien ne change.

Pour arrêter de souffrir il faut :

  •  Accepter la réalité dans laquelle on vit, en prenant part activement à sa vie, en proposant des solutions et en cherchant de nouvelles sorties……..
  • Dépasser sa flemme,
  • Commencer à marcher même si on n’en  ai pas la force,
  • Se lever, sortir dans la rue,
  • Puiser toutes les forces, même si on a l’impression de ne plus en avoir…
  • Décider de changer de cap, et découvrir d’autres horizons
  • Recommencer à Vivre.
  • Arrêter de souffrir.
  • Osez vivre heureux jusqu’à le fin !

 

6 réflexions sur “POURQUOI SOUFFRIR

  1. Très belle réflexion. Oui parfois, le vague à l’âme est fort, mais comme tu l’écris lorsque l’on en prend conscience et que l’on décide de « remonter la pente », s’enfermer dans une routine et des habitudes négatives est néfaste. Bien sûr, ce n’est pas facile, car les raisons de se sentir triste parfois sont bien présentes, mais les motifs de ressentir de la gratitude existent aussi. Aller de l’avant, trouver la motivation, un pas chaque jour, étape par étape. Cultiver les bonnes habitudes, les bonnes pensées et les bons mots.
    Bises.
    Yveline

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s