Pardonner

L’incroyable, c’est savoir pardonner,

Quand l’offense et le tort ont eu cette envergure

Et un royal effort qui peut faire figure

Pour le souci de plaire et le soin d’étonner :

 

L’orgueil, qu’il faut, se doit prévaloir sans scrupule

Et s’endormir pur, fort des péchés expiés,

Doux, le front dans les cieux reconquis, et les pieds

Sur cette humanité toute honte et crapule

 

Ou plutôt et surtout, gloire à Dieu qui voulut

Au coeur qu’un rien émeut, tel sous des doigts un luth,

Faire un peu de repos dans l’entier sacrifice.

 

Paix à ce coeur enfin de bonne volonté

Qui ne veut battre plus que vers la Charité,

Et que votre plaisir, ô Jésus, s’assouvisse.

 

Le Temple de mes Pensées

Fatiguée, je suis fatiguée.

Blasée de textes, de sons, de mots.

Comme pour me droguer, je me connecte sur internet.

M’emmêler un instant dans mes filets, c’est tout ce que je souhaite…….

Alors permets-moi de raccrocher un instant,

Permets-moi de me perdre sur l’écran.

C’est dans  cette pièce ou l’air est suffoquant

Que je voudrais laisser se reposer un souvenir vivant.

IMG-20181202-WA0003

Autrefois, j’allais en chercher dans le vide des églises.

DSCN0637

Dans le silence, sans sonneries, sans écran.

Aux yeux rafraîchis, mon âme résistai à l’appel d’autres slogans.

Aujourd’hui, je cherche en vain une cachette pour y déposer mes expériences fanées

thumb_IMG_6947_1024

De la pression, on me met, de tous les côtés – Il te faut enregistrer,  écrire, filmer….

Je navigue à bord de petits bateaux ronds dans des eaux claires en prenant le cap de mes pensées cachées au fond d’un Palais royal.

DSCN5988

 

Quand j’ entre dans un temple pour être originale il faut encore que je sois  accompagnée de quelqu’un.

dscn6200

L’inspiration ondule avec l’innocence qui est encore en moi.

J’ai trouvé la paix, je me suis trouvée moi-même comme sur une surface, celle de la mer.

Et Maintenant Voilà :   J’écris mes pensées.