De l’Enfance à la Vieillesse

De l’enfant que j’étais, au vieillard devenu

insomnia-2434953__340

 

 

Il était beau le temps
Où mes pommettes roses
S’érigeaient au vent
Les genoux écorchés
Par les ronces
Au bord des sentiers oubliés
Je m’en souviens encore.

thMISZZ5X0

Les feuilles mortes
Se sont envolées
Ont tout emporté
Avec elles
Souvenirs et passé.

De l’enfant que j’étais
Il ne me reste plus que
Des rides
Des sourires
Des cheveux blancs
Au vieillard devenu
J’ai oublié le temps.

Jeanne 17

 

 

 

2 réflexions sur “De l’Enfance à la Vieillesse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s